Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Publié par Gisou
J'adore les échinacées, pas vous ?

Ces fleurs ont une réelle présence dans le jardin, à partir du début de l'été et jusqu'en septembre, peut-être octobre suivant les variétés et les caprices de la météo. Elles attirent irrémédiablement le regard, surtout les grandes, comme 'Rubinstern'.

Je me suis amusée à lui tirer son portrait à différentes étapes de sa croissance, depuis le bouton vert décoiffé jusqu'à la fleur épanouie, avec son beau coeur hérissé aux tons d'automne, qui s'accorde merveilleusement avec les sépales roses tournés vers le bas. Elle est vraiment belle, à tel point que je l'ai mise dans ma page d'accueil. C'est une tardive qui commence à fleurir vers la mi-août. J'espère qu'elle voudra bien rester cet hiver car dans ma terre lourde, j'ai du mal à les conserver d'une année sur l'autre, souvent elles ne reparaissent pas au printemps, ou alors elles sont dévorées par les limaces sitôt la première feuille pointée....






Trop belle, non ? Impossible de s'en passer....

Actuellement, j'en teste deux autres :

- Echinacea 'Prairie Splendor', une variété plus basse (50 à 60 cm, contre 1m pour Rubinstern). La plante est assez frêle, gracile, avec des pétales plus échevelés que la précédente. C'était la première à fleurir, début juillet. Elle faisait (je dis bien "faisait"... vous expliquerai pourquoi plus loin...) un joli duo avec le pennisetum orientale "Karley Rose" que je lui avais donné pour compagnon.




Je disais donc à propos du duo Echinacea "Prairie Splendor" et pennisetum "Karley Rose" :
ils semblaient fait l'un pour l'autre et filaient le parfait amour au mois de juillet. Malheureusement, le pennisetum a pris tellement d'ampleur depuis, qu'il a fini par (presque) étouffer sa jolie partenaire :


Vous la voyez, là, essayant de s'extirper de dessous la graminée ? Sans compter l'imposant aster cordifolius 'Little Carlow' qui prend lui aussi pas mal de place. Il s'agit d'un éclat divisé et replanté ce printemps, qui s'est développé vitesse grand V depuis... Va falloir que je sévisse, là, car la pauvrette ne tiendra pas longtemps, ainsi privée de son espace vital.

Le troisième en période d'essai est Echinacea 'The King'. Pour un roi, c'est le razmoket de la famille, à peine 50 cm de haut ! Mais là, je crois que ce n'est pas la hauteur qui fait la force, bien au contraire. Dès le début, il a fait une belle rosette de feuilles, puis des tiges bien costaud. Pour former son premier bouton, il a pris son temps, mais alors là, qu'est-ce qu'il a pu se faire désirer !.... Vais l'appeler Désiré, tiens, ça lui va comme un gant... D'interminables semaines avant d'ouvrir son premier bouton, vers la fin de juillet, mais l'attente en valait la peine :



Il est mignon le petit "King", non ?

En choisissant les variétés avec soin, on arrive donc à avoir des fleurs pendant trois bons mois, c'est pas beau ça ?