Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Publié le par Gisou
Publié dans : #Semis

Alors, la bonne nouvelle c'est que j'ai réussi la plupart de mes semis.

Outre les papavers rhoeas dont je vous avais déjà parlé ici, j'avais mis en route des semis d'agastaches, de ceratotheca triloba (genre de digitale originaire d'Afrique du Sud), de persicaria orientalis 'Kiss me over the garden gate", d'orlayas grandiflora, de scabiosa 'Black Knight', de cosmos, de nigella hispanica Ebony & Ivory, de briza maxima et de nielles des blés.

Semées à l'intérieur en février, les ceratotheca ont très vite levé, entre 5 et 6 jours. Par contre j'ai un peu tardé pour le repiquage, et encore davantage pour la mise en place... Manque de temps, ou temps inadéquat au dehors, bref, ça a un peu trainé. Ont mariné un peu trop longtemps dans leur pot, les cératothèques... Ce qui fait que la première vient d'ouvrir une corolle il y a quelques jours, que je n'ai pas pu prendre en photo because temps pourri, vous comprenez... ? Et comme j'ai deux mains gauches de surcroit, j'ai réussi à la planter à l'envers... Woui, elle faisait déjà un petit z'épi à peine ébauché de fleurs en devenir et, par maladresse ou inadvertance, je l'ai plantée la figure tournée vers l'arrière de la plate-bande... Pas douée la jardinière, hein ? Ben maint'nant, pour la prendre en photo, faut s'contorsionner ma p'tite dame... C'est bien fait, t'avais qu'à réfléchir !

En plus, avec les intempéries des derniers jours, elle a gardé le dos tourné et courbé l'échine sous les bourrasques. Elle va se prendre un joli torticolis, la pauvrette, pour tenter de se redresser dans le bon sens, celui d'où vient le soleil... Ah les blondes et le jardinage !

Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...

Jolie quand même, la belle boudeuse, non ? Mais j'vous explique pas la manœuvre pour la prendre en photo... Heureusement qu'on ne me voit pas, sinon certains pourraient se poser des questions...

Une autre qui a bien réussi aussi, c'est l'agastache astello indigo, une belle bleue sombre, très légère par rapport à d'autres agastaches, tant au niveau du port général que des épis.

Levée très rapide, à peine un jour ou deux de plus que la précédente, très facile :

Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...

Impeccable avec les rosiers, toute en légèreté, ne s'affale pas, n'écrase pas les autres, une fille bien élevée, quoi ! Je ne sais plus trop à quel moment j'ai planté les premières en pleine terre, mais elles se sont très vite développées et ont fleuri assez rapidement. Très sincèrement, je vous la recommande, j'espère arriver à en récolter des graines.

Au secooouurs ! A quel moment sait-on qu'elles sont mures, les graines ? D'après mes souvenirs, ce sont des graines très petites et très fines... Wait and see...

Il y a eu aussi des nielles des blés, pour une part semées direct en terre, et pour une autre part semées en godets... Après coup, je pense qu'il vaut mieux les semer directement en place, en poquets de plusieurs graines car à l'unité elles sont trop insignifiantes pour se détacher dans les massifs. Floraison éphémère de surcroit, mais elles forment en ce moment de grosses capsules, la relève est donc assurée.

Elles possèdent le charme des belles sauvageonnes qui émaillaient jadis nos champs en compagnie des coquelicots et des bleuets. Leurs tiges graciles au fin feuillage grisé sont promptes à s'effondrer sous le vent ou la pluie, il vaut donc mieux les placer au milieu d'autres plantes qui leur serviront de support.

Semis, les réussites et les ratages...

Un coup de cœur pour cette belle scabieuse annuelle nommée 'Black Knight", facile à réussir aussi, semée en terrine puis repiquée en godets, et enfin en pleine terre au mois de juillet. Il lui a fallu un petit moment pour former des boutons floraux mais ensuite... wouaouh, quel joyau ! un grenat sombre émaillé d'étamines et de pistils blancs, ici en compagnie des épis blancs de la graminée sesleria autumnalis :

Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...

Et puis des cosmos fizzi 'Rose Picotee' en veux-tu, en voilà ! Grands, légers, aériens mais prompts aussi à plier sous le vent... Avec les bourrasques de la tempête qui a sévi la semaine passée, ils sont tous en position inclinée... Un peu dommage, il va falloir que je les redresse maintenant ! Manque de bol, plus un seul tuteur à disposition ! A la prochaine balade en forêt, ça va être la cueillette de branches fines et bien fourchues pour servir de corset à ces dames...

Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...
Semis, les réussites et les ratages...

Pour les briza maxima et les nigella hispanica, pas vraiment un ratage, juste un manque de savoir faire... Les nigelles auraient sans doute gagné à être semées directement en place. En godets, ces fines plantules ont eu du mal à se développer et le transfert en godet n'est pas vraiment une bonne idée. En effet, elles développent une longue racine pivotante qu'il vaut peut-être mieux ne pas trop déranger. Pas de photo vraiment parlante à vous présenter, des fleurs assez petites dûes à mes mauvais traitements ? A moins qu'elles ne soient naturellement petites ?

Les briza maxima se développent bien en godet mais par contre, j'aurais du mettre plusieurs graines par pot pour obtenir une touffe bien fournie. Là, avec une graine par pot, ça fait un peu rachitique, une brindille avec des clochettes en forme de cœur au bout... Bah, on fera mieux l'an prochain. Là non plus, pas de photo éblouissante à vous soumettre...

Ratage complet par contre pour deux récalcitrantes semées en godet en mars :

- persicaria orientalis "Kiss me over the garden gate" : grosse déception, pas une seule levée, nada !

- Orlaya grandiflora : itou, nada ! Pourtant j'en avais planté une au jardin l'an dernier, récolté des graines soigneusement mises au frais dans le bas du frigo avec la mention "pas touche !" et... rien. Rien de rien ! Même pas le moindre petit semis naturel au jardin...

Peuh ! les chichiteuses, va ! Y a un secret pour ces deux pimbêches ?

J'attends volontiers vos commentaires et vos explications éclairées...

Allez, ciao la compagnie, je vous embrasse ! (mais pas over the garden gate...).

Commenter cet article

Anne-Marie L 24/09/2014 20:53

Tu me fais bien rire avec ton joli style d'écriture! Je vais te lire plus souvent, tiens! Les articles sur les semis m'intéressent car je suis néophyte en la matière et je dois apprendre encore beaucoup de choses. J'ai l'impression que quand j'en réussis c'est par chance! Je ne sais jamais à quelle saison le faire ni à quelle température. Donc, je tâtonne... et, parfois, ça fonctionne.
J'aime beaucoup ta jolie agastache bleue. Et l'orlaya me tente; j'ai des graines mais je ne l'ai pas encore essayée.
Gros bisous!

Gisou 25/09/2014 21:43

Coucou Anne-Marie !
Je suis un peu aux abonnés absents ces temps-ci... Moi aussi je suis néophyte, ce sont mes premiers semis. Les agastaches sont très faciles à réussir, je t'enverrai des graines si tu veux. L'orlaya par contre n'a rien donné. Il paraît qu'il vaut mieux la semer direct en pleine terre. Moi non plus je ne sais pas trop ni quand ni comment mais je suis regulièrement les chroniques à ce sujet, chez Isa, David, Arnaud (Triton), ça jette les bases, le reste est au feeling...

linette 02/09/2014 16:39

ho oui merci avec plaisir
linette

Gisou 02/09/2014 19:17

Ok, je le note quelque-part... N'hésite pas à me le rappeler si j'en venais à oublier...

linette 01/09/2014 12:13

wouhaaaa je suis sous le charme
la scabieuse est de toute beauté je note
linette

Gisou 01/09/2014 22:21

Merci Linette, si j'arrive à récolter des graines je t'en mets de côté. Mais avec ce temps pourri, impossible de récolter quoi que ce soit. D'ailleurs elles sont pas encore mûres.

Judith 29/08/2014 21:14

Bonjour Gisou,
Je viens de découvrir ton blog. Félicitations pour ton très beau jardin. Parmi les semis j'ai un grand coup de coeur pour la scabieuse black night avec sa couleur magnifique. J'ai noté aussi le nom de l'agastache qui ne s'affale pas. Chez moi l'agastache 'blue fortune' tient plus ou moins bien mais agastache summer love est complètement affalé : dommage parce qu'elle est très jolie. Bonne soirée. Judith

Gisou 30/08/2014 09:56

Bonjour Judith, bienvenue et merci pour ta visite !
La scabieuse Black Knight est un bijou, des fleurs très grandes. Encore plus grandes à mi-ombre. Sûr que cet été pluvieux y a été pour quelque chose aussi. J'adore les agastaches, je compte bien essayer d'autres variétés, notamment dans des tonalités orangé doux qui s'accordent bien avec certaines échinacées roses. Si si, ce duo étonnant fait merveille, je l'avais admiré sur un blog d'outre-Atlantique (Rhone Street Gardens) et j'en suis restée baba... Beau week-end, à bientôt, je file découvrir ton blog à mon tour.

valerie 28/08/2014 09:48

ton agastache est ravissante avec ses fins épis, je n'en ai jamais planté au jardin ... chose que je vais rectifier l'année prochaine. Comme toi, je suis subjuguée par cette petite scabieuse, dommage qu'elle ne soit pas vivace, j'espère bien récupérer mes propres graines. Pas de cosmos non plus chez moi, pourtant c'est si beaux et légers !!! bonne journée

Gisou 28/08/2014 13:32

Bonjour Valérie,
Cosmos, agastaches et scabieuses, ce sont ces trois-là qui animent le jardin en ce moment, en compagnie des roses, et s'il faut les ressemer tous les ans je suis prête à le faire, parce qu'elles le valent bien... ah oui, il y a aussi les persicaires vivaces qui sont plantureuses cette année avec toute cette pluie, et les marguerites d'automne qui commencent leur floraison. Bisous.