Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Publié le par Gisou
Publié dans : #Rétrospectives

J'ai diné en solitaire ce soir, le fiston était sorti, mon chéri est au pays de Fort Fort Lointain...

Pour me tenir compagnie, mon Ipad, tout en engloutissant mon taboulé-jambon. Je parcours mes mails : tiens, Marie-Claude nous propose une rétrospective d'avril... Sympa, ça ! C'est ici :

http://noviomagus.over-blog.com/2013/11/r%C3%A9trospective-avril-2013.html

Ouch ! Petit problème : mes photos sont toutes classées par catégories de plantes : arbres, arbustes, vivaces, bulbes.... J'avais bien pensé, à un moment, à faire un classement par saisons mais bon, c'est toujours pareil, y a toujours des trucs plus urgents ! Passer l'aspirateur par exemple, repasser le linge, préparer le miam-miam pour le lendemain. Classer la paperasse aussi... Pffff....

Bref, j'ai quand même réussi, au bout de 1h30, à regrouper mes clichés d'avril 2013. Un petit paquet quand même, arbustes, fleurs et bulbes confondus, mais rien à côté du nombre impressionnant de photos de mai et juin...

Ma préférée, c'est celle-ci, de la partie donnant sur la rue. Enfin, quand je dis ma préférée... C'est plutôt la seule qui soit montrable. A cause de mes remaniements incessants, le reste du jardin ne ressemblait à rien. Sera-t-il jamais présentable ? J'y suis encore, à déplacer et replanter à droite et à gauche, et il va leur falloir du temps, aux plantes, pour atteindre une certaine maturité et combler les vides...

Bon, y a une fausse note dans le tableau, les bergenias roses vont déménager... Je l'ai déjà dit, mais je le rappelle aux étourdis à qui il faut tout répéter : MES tulipes à moi, elles sont rouges, jaunes et blanches, qu'on se le dise ! A cette époque, pas de trucs falots couleur guimauve ! Ne vous en déplaise, gentes Dames et biaux Messieurs ! Des couleurs fortes, un peu adoucies par quelques touches de blanc, comme ici les ibéris, mais aussi l'osmanthe de burkwood à gauche, avec sa belle floraison blanche et parfumée. Mais ça vaut seulement pour le mois d'avril, et un peu début mai, ensuite basta ! Place au pastel !

Rétrospective avril 2013

La mosaïque du mois, fidèle à mes couleurs printanières, une petite touche de bleu en prime !

Rétrospective avril 2013

Une belle découverte ? Une seule ? Pour moi qui plante à tire-larigot tous les ans (ça commence à tenir du prodige dans mon mouchoir de poche...) c'est bien difficile, car tout m'émerveille quand le jardin s'éveille après un long hiver.

Ma plus belle découverte est une erreur... Comment ça ?

C'est mon perroquet vert... Je croyais acheter des tulipa viridiflora 'Spring Green' qui, au final, se sont avérées être des 'Exotic Emperor' : quand elles se sont ouvertes, elles étaient doubles, alors que les Sping Green sont simples... J'ai (aussi) une aversion pour les tulipes doubles, mais il faut bien avouer qu'elles ont de la "gueule" dans les massifs...

Quant à la Sping Green, je l'aurai un jour, juré, je l'aurai !!!

Rétrospective avril 2013

J'ai aussi été ravie par les narcisses 'Thalia', que je convoitais depuis longtemps : une belle forme pure, un blanc immaculé, une élégance rare :

Rétrospective avril 2013

Et puis je suis définitivement conquise par le géranium x oxonianum 'Katherine Adele' et surtout par son feuillage marbré, beau en toutes saisons, même quand le soleil cogne dur. Là, c'est au débourrement : il est tout petit mais déjà bien beau :

Rétrospective avril 2013

Ma déception ?

C'est sans conteste cet éternel insatisfait qui ne semble aucunement se plaire chez moi, ni à mi-ombre, encore moins au soleil !

J'avais acheté orixa japonica 'Variegata' pour rythmer un peu ma haie d'arbustes, apporter une touche de feuillages panachés dans l'uniformité verte, en évitant les sempiternels cornus élégantissima et autres. Je voulais un truc qui sorte de l'ordinaire, une chose rare et peu connue. Ha, la belle affaire ! Très joli au débourrage, son feuillage est resté net aussi longtemps que le temps fut pluvieux, mais dès que le soleil de juillet l'effleure, il brunit, se recroqueville... et finit par tomber. Même à l'est, avec le soleil du matin, il se dénude dès la fin juillet... Ne supporte pas le soleil, mais alors là, pas du tout ! Un peu comme ma peau couleur aspirine qui vire à l'écrevisse au premier rayon !

Mais il survit, le bougre, et repart comme si de rien n'était au printemps suivant ! Mais en attendant, il tend vers le ciel ses bras nus, implorant la clémence de Râ...

De l'ombre, voilà ce qu'il lui faut, de l'ombre sèche et opaque ! Ou alors au nord ! Mais je n'ai plus de place là ! Que vais-je en faire, moi, de cet ahuri allergique aux UV ??? Je ne peux tout de même pas lui mettre un parasol ?!?

Rétrospective avril 2013

Mon association péférée ?

Un mélange de fleurs et de feuillages, à la fois pleine de peps et de douceur en ces temps frisquets du mois d'avril : les fleurettes bleues du brunnera 'Jack Frost', le beau feuillage marbré de l'épimédium rubrum et celui, pourpre, de la lysimaque 'Firecracker :

Rétrospective avril 2013

Voilà pour mon mois d'avril 2013 à moi !

Je suis curieuse de découvrir votre rétrospective, je file sur le blog de Marie-Claude !

Belle soirée à vous tous !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Hiver

Une drôle de lueur ce matin au réveil, en regardant par la fenêtre...

Aurait-il neigé ? Je frotte mes yeux endormis, et myope que je suis, je mets mes lunettes.

Ah oui, effectivement, il neige ! De gros flocons lourds qui tombent en une valse endiablée...

Le temps de préparer le panier repas du fiston, de prendre mon p'tit déj et hop, je saisis mon APN adoré pour une 'tite virée au jardin, dans la fine couche blanche et mouillée. Tiendra pas longtemps celle-ci, même pour une première chute tardive... Chez nous il neige fréquemment après le 15 octobre.

Le temps de prendre quelques clics pour immortaliser l'évènement, il est temps de me préparer pour aller au taf...

En début d'après-midi, il ne restait déjà plus que quelques plaques fondantes sur les toits des maisons. Mais c'est toujours quelque-chose de magique, la première neige.

C'est de saison !
C'est de saison !
C'est de saison !
Le sédum 'Autumn Joy' est joliment coiffé d'un chapeau blanc, et la spirée, dans sa belle livrée d'automne, se voit saupoudrée de sucre glace...

Le sédum 'Autumn Joy' est joliment coiffé d'un chapeau blanc, et la spirée, dans sa belle livrée d'automne, se voit saupoudrée de sucre glace...

C'est de saison !
Un p'tit 'Twist'n'Shout' sous la neige...

Un p'tit 'Twist'n'Shout' sous la neige...

Eh bé ! on est passés rapidos des couleurs de l'arrière-saison, avec les dernières roses la semaine précédente, à des teintes feutrées saupoudrées de blanc...

Une commande de roses arrive la semaine prochaine (euh... juste une p'tite bêtise, pas pu résister...), j'espère qu'il ne va pas nous tomber 30 cm sur la tête !

Bon, va falloir rouvrir les restos du coeur, les SDF à plumes doivent avoir faim ! Je me suis arrêtée ce soir dans une jardinerie pour acheter les premiers paquets de graines et une nouvelle mangeoire à suspendre, qu'il faut encore monter... Bastieennnn ?

Bonne fin de semaine à tous, ciao !

 

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Club des cinq

Marie-Claude nous invite une nouvelle fois dans son célèbre "Club des Cinq" pour parler de nos roses les plus méritantes en matière de longue floraison. C'est ici :

http://noviomagus.over-blog.com/2013/11/le-club-des-cinq-les-plus-longues-floraisons-de-roses.html

C'est une excellente idée pour mettre en avant et présenter nos plus dignes représentantes parmi ces élégantes dames de la gent fleurie.

C'est parti !

Ma première lauréate est sans conteste ma belle inconnue, souvent oubliée car cachée derrière la maison. Elle a bien failli disparaître pour cause de travaux d'aménagement prévus à cet endroit, mais vous pensez bien que je ne me suis pas laissée faire, j'ai bataillé ferme pour sa sauvegarde. Encore faut-il que les ouvriers, le moment venu, ne la massacrent pas trop, surtout au niveau des racines, car ils vont devoir creuser pour mettre les bordures en place... Ca m'inquiète, ça m'inquiète... Elle est à présent coincée dans un espace d'un mètre soixante de large, entre la maison et l'abri de jardin, et nous devons prévoir un petit passage de circulation de 60 cm. Qu'à cela ne tienne, elle s'est parfaitement adaptée et se hisse à présent un peu plus haut, pour chercher la lumière. Va-t-elle se transformer en grimpant ? Cela ne m'étonnerait guère, elle a de la ressource ! Elle n'est jamais, jamais malade, ne reçoit quasiment pas d'engrais et fleurit continuellement. Elle en est, cette année, à sa quatrième vague de fleurs. J'ai pris hier soir des photos de nuit, elle porte presque autant de fleurs qu'au printemps, elles sont juste d'un ton plus foncé, moins flashy qu'aux beaux jours. J'ai malheureusement perdu son nom, c'était un rosier cadeau de la maison Guillot, à une époque où je ne notais rien... Me souviens de "Marie Kekchose"... J'ai décidé de la baptiser "Little Pink Beauty" mais ça ne sonne pas très français... Alors j'ai trouvé "Marie l'Intrépide", ça lui va comme un gant, qu'en pensez-vous ?

Les deux premières photos datent d'hier soir et elle est couverte de fleurs et de boutons.

La voilà :

Roses, les plus longues floraisons
Roses, les plus longues floraisons
Roses, les plus longues floraisons

Ma deuxième lauréate, c'est Rose de Resht, elle aussi prise d'acné juvénile à répétition (un comble pour une vieille dame !), une explosion de boutons fuchsia à intervalles réguliers. Ses dernières fleurs ? La semaine passée. Elle est défleurie à présent, mais elle mérite bien la médaille d'argent de la floribondité. Origine inconnue mais connue depuis 1840, classée dans le groupe des roses de Damas ou de Portland suivant le cas... Moi je lui trouve un air de famille avec les Portland, par son port un peu raide et ce beau feuillage mat un peu gris. Mais il est vrai que je n'ai aucune rose de Damas au jardin, je ne peux donc comparer. Elle est bien résistante aux maladies et au froid.

Roses, les plus longues floraisons
Roses, les plus longues floraisons

Ma médaille de bronze, c'est sans conteste "Munstead Wood", un rosier anglais rouge sombre de David Austin. Je l'ai planté ce printemps, et il n'a pas beaucoup grandi depuis... Mais alors, quelles fleurs ! J'étais un peu déçue à sa première floraison par sa couleur rouge... assez pétante, mais les vagues suivantes se sont assombries, un beau rouge pourpré, avec des nuances sombres comme certains velours... Divines, bien doubles, grandes. Quatre vagues de fleurs pour un encore si petit rosier, à peine 30 cm de haut ! Je vous dis pas le contrate entre sa petite taille et celle de ses fleurs ! On dirait un nain de jardin revenant de la mine, chargé d'une cargaison de grenats et de rubis énormes !

Vous l'aurez compris, j'en suis ravie, je l'adore ! Il forme en ce moment son dernier bouton, d'une élégance inouïe, je vous l'ai déjà montré dans mon post précédent mais je ne peux m'empêcher d'en rajouter une couche ! Il est trop beau ! Seul petit bémol : ses fleurs ne durent pas très longtemps, 2-3 jours, un peu comme Rose de Resht.

Roses, les plus longues floraisons
Roses, les plus longues floraisons

Mon quatrième, c'est Bukavu, dont vous connaissez l'histoire, un rosier livré par erreur à la place de 'Alden Biesen'. Je me disais bien que le coloris ne correspondait pas, j'attendais un rosier à petites fleurs rose pâle en grappes, et celui qui a fleuri au printemps a des fleurs moyennes, grandes pour un rosier de ce type, avec un coloris framboise très vif à centre blanc. Mais qu'elles sont belles, ces grappes ! Pas faciles à assortir cependant, avec de nombreux coloris c'est le clash ! Comme avec Blue Eden avec lequel il devait cohabiter au départ. Impossible, car ce dernier a, chez moi du moins, des tons lui aussi très vifs. Bukavu est parti habiter au fond du jardin, je lui donnerai pour compagnons des rosiers blancs qui arriveront l'an prochain. Encore des remaniements et plantations en perspective ! J'avais pas dit que dorénavant je me contenterai de regarder pousser ? Ben c'est fichu d'avance !

Alors voici une petite sélection de portraits de Bukavu ; à noter que son coloris est encore plus pétillant à l'automne. Il est encore fleuri en ce moment, même après avoir déménagé : je n'ai pas eu le coeur de couper ses dernières fleurs, et on dirait bien que la transplantation lui a fait autant d'effet que des chatouilles !

Roses, les plus longues floraisons
Roses, les plus longues floraisons

Pour mon dernier, je dirais 'Lavender Dream', un mignon petit rosier à fleurs semi-doubles, rose lavande, qui s'assortit bien avec des rosiers blancs, roses, mauves ou violets. Lui aussi a été changé de place, je l'ai mis à côté de Blue Eden, le contraste de formes et de tonalités est très réussi. Un peu déplumé en fin de saison mais il a continué à fleurir, même après son déménagement. Quelques nigelles bleues, blanches ou roses, ou des géraniums bleus, et voilà un joli tableau !

Roses, les plus longues floraisons
Roses, les plus longues floraisons

Voilà pour ma sélection d'intrépides à longue floraison.

Malgré tout le boulot de ces derniers jours, je suis ravie car l'an prochain j'en aurai beaucoup plus à vous présenter. Car outre les treize rosiers reçus cet automne, d'autres vont arriver au courant de l'année 2014. Des roses, au nombre de 9, de Warren Millington, un hibrydeur australien dont une partie des créations sera proposée à la vente par Daniel Schmitz, et je les attends avec impatience. Sacrée Isabelle, tu as fais un beau massacre ! Rassurez-vous, la plupart ont déjà leur emplacement réservé au jardin, mais il en reste 3 ou 4 qui n'ont pas de loge pour l'instant... Encore du grignotage de pelouse en perspective ! Et puis franchement, ça sert à quoi, le gazon ? Je vous le demande ! Mon rêve, ce serait de conserver juste un large chemin vert (enfin large, un mètre vingt environ, pour circuler confortablement, et agrémenté de pas japonais). Et puis il y a aussi cette idée de bassin que je creuse (virtuellement pour l'instant), et qui me taraude depuis un moment... Attirer au jardin la faune sauvage, le rêve !

Oups, je n'ai pas vu le temps passer, ça fait deux heures et demie que je papote, il est temps de préparer le dîner. Mais bon, les vacances, ça doit bien servir à quelque-chose, non ?

Ciao la compagnie, belle soirée à vous !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Je suis fourbue, ratatinée, cassée, claqued.... Des courbatures partout !

J'ai passé une bonne partie des journées d'hier et d'aujourd'hui à remanier les massifs pour planter mes nouveaux rosiers. Déplacer ce qui gêne (c'est à dire beaucoup de choses, surtout dans le massif côté Est de la maison), installer les nouveaux et replanter...

La terre est lourde, collante, ça fait ventouse sous les sabots de jardin, j'ai failli me casser la figure plus d'une fois, littéralement "scotchée" sur place ! Et je me promenais en permanence avec une épaisse semelle de boue collée à mes chaussures, éparpillant ça et là des mottes de terre perdues au cours de mes déplacements d'un endroit à l'autre...

Le jardin ressemble une fois de plus à un champ de bataille : gazon piétiné, massifs éventrés, bordures à refaire... C'est dans ces moments-là que je me dis qu'il faut que j'arrête mes conneries, j'ai plus l'âge des grandes manoeuvres... Et qu'au lieu de douze rosiers, la moitié aurait amplement suffi à occuper ma petite semaine de vacances ! Sans compter qu'il a fallu (aussi) déplacer (et replanter) 3 rosiers. Sans compter les bulbes ! Non franchement, l'est pas nette, la gonzesse ! Enfin plutôt la mamie... Une soixantaine de bulbes, plus ceux que j'ai déterrés au cours de mes remaniements et qu'il va falloir remettre en terre ! Plus trois arbustes que je n'ai pas encore réussi à recaser. Plus trois rosiers que j'ai mis en jauge (un achat impulsif que je regrette, un autre qui va rejoindre le massif Est qu'il faut que j'agrandisse encore, et un rosier cadeau auquel il faut que je trouve une place. Enfin elle est trouvée, la place, mais ça veut dire qu'il faut encore grignoter sur le gazon, bêcher, planter....).. Pffffff !

L'an prochain, juré, je ne fais rien et je regarde pousser !

Mais je sais bien, j'entends bien la petite voix au fond de moi qui me dit que tant que l'esthétique visuelle ne me satisfera pas, je recommencerai....

Bon, en attendant, quelques photos du jour :

Le fond du jardin se colore doucement. Les gauras n'en font qu'à leur tête, se ressèment et fleurissent à qui-mieux-mieux... Je sais, ça fait un peu bazar ce coin-là mais ça va changer !

Le fond du jardin se colore doucement. Les gauras n'en font qu'à leur tête, se ressèment et fleurissent à qui-mieux-mieux... Je sais, ça fait un peu bazar ce coin-là mais ça va changer !

Bukavu, dernière grappe de fleurs ; je viens de le déplacer, il a rejoint le fond du jardin, devant le viburnum opulus.

Bukavu, dernière grappe de fleurs ; je viens de le déplacer, il a rejoint le fond du jardin, devant le viburnum opulus.

Rose ou tulipe ? C'est Munstead Wood qui forme un bouton parfait encore embelli par la brume du matin.

Rose ou tulipe ? C'est Munstead Wood qui forme un bouton parfait encore embelli par la brume du matin.

Mon hydrangea bien-aimé, tellement photogénique que je ne résiste pas à l'envie d'en remettre une photo...

Mon hydrangea bien-aimé, tellement photogénique que je ne résiste pas à l'envie d'en remettre une photo...

Derniers cosmos

Derniers cosmos

Et puis ces cieux de toute beauté :

Crépuscule du 10 novembre

Crépuscule du 10 novembre

Et celui du 11 novembre

Et celui du 11 novembre

Belle soirée à toutes et tous, ciao la compagnie !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Divers

J'espérais y échapper, mais Greg et Malo m'ont taguée !

Je n'aime pas parler de moi mais je ne suis pas mauvaise joueuse, alors on y va !

  • Me définir en 3 mots :

Réservée, rêveuse, paresseuse. Mais quand il faut y aller, faut y aller !

  • Mon parfum préféré :

Femme, de Hugo Boss

  • Le dernier livre que j'ai lu :

Me rappelle plus... Plus trop le temps de lire, mes lectures sont devenues surtout virtuelles. Je suis abonnée au National Geographic. Une revue de jardinage de temps en temps.

Mais le livre qui m'a marquée, c'est "Un long chemin vers la liberté", de Nelson Mandela.

J'admire cet homme pour son courage, sa force, sa ténacité tout au long de son combat contre l'apartheid.

  • Un film qui m'a marquée :

Un seul ??? Impossible, il y en a tant...

Shining, il y a très longtemps... Et plus récemment, Avatar, Le jour d'après.

La trilogie du Seigneur des Anneaux, celle de Star Wars ancienne version (la nouvelle, bof....), Alien et Aliens, le retour... J'aime bien les trucs qui filent un peu la frousse !

Pas romantique, moi ? J'ai adoré (il y a très longtemps) "César et Rosalie", puis "Sur la route de Madison", "Out of Africa"...

Et aussi "Les petits mouchoirs"... Et beaucoup d'autres.

  • Des enfants ?

woui, une fille de bientôt 29 ans, Olivia, et un garçon de 17 ans, Bastien.

Et deux petits enfants, William, 16 mois et Lilou, 2 mois.

  • Que m'apporte la blogo ?

Des contacts, même si pour l'instant ils ne sont que virtuels. Des échanges, des idées, voir ce qui se fait chez d'autres. Développer ma connaissance des plantes et leur utilisation, échanger trucs et astuces, avec, à terme, l'espoir de rencontrer d'autres blogueurs et blogueuses.

  • Mon objet favori :

il y en a deux, mon PC et mon APN. Ex-aequo. L'un ne va pas sans l'autre, c'est comme l'histoire de l'oeuf et de la poule.

  • Ma gourmandise préférée ?

Euh, je ne suis pas du tout "sucré" ! Entre un "salami-cornichons" et une pâtisserie, y a pas photo, c'est le premier qui gagne ! Mais j'ai découvert récemment le chocolat noir au nougat et là, ça fait des dégâts !

  • La chose un peu folle que j'aimerais faire ?

L'ouest des Etats Unis en camping-car. Gagner au loto (ça va être difficile puisque je ne joue quasiment jamais) et voyager. Ou acheter un immense terrain et y faire construire des maisons pour mes enfants et moi. Avec, bien sûr, un super beau jardin aménagé par moi !

  • Mon style de vêtements ?

Moderne, décontracté mais si possible branché. A la maison c'est bien sur jeans ou survêt, tee-shirt et crocs...

Bon, il reste quelqu'un à taguer ? A qui vais-je bien pouvoir faire la blague ?

A Blandine ?

http://le-jardin-de-berthille.over-blog.com/

Et Maryline :

http://kerisit.canalblog.com/

J´y ajoute Aude :

http://uncoindeverdure.blogspot.fr/

Sans obligation aucune... Sans rancune ? Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Feuilles et fruits

C'est exceptionnel, c'est un fait. Pas encore eu de coup de gel en ce début novembre. Et si cela profite aux roses et à certaines vivaces qui font de la résistance, pour les couleurs d'automne des feuillages, c'est un peu râpé... Et c'est dommage !

La plupart des ligneux ont vraiment besoin de froid pour se colorer, comme mes deux sorbus 'White Wax', que j'avais acquis pour leurs belles colorations automnales justement. Eh bien nada, rien ou pas grand'chose. En plus ils se déplument tôt, ces deux-là, et perdent leurs feuilles avant tout le monde ! Deux ans qu'ils se laissent désirer, mes deux gaillards !

On dit souvent que si vous choisissez un arbre pour ses couleurs à l'automne, il faut le faire à l'automne (ça me semble évident), histoire de le voir en vrai, avec ses habits flamboyants. C'est ce que j'ai fait. A l'époque, c'est à dire en début novembre 2011, lorsque je les ai récupérés à la pépinière, ils arboraient un feuillage rouge lie-de-vin de toute beauté. Commandés exprès, mais je ne savais pas du tout à quoi ils allaient ressembler. Mon homme a appelé le pépiniériste pour savoir s'il fallait prendre la remorque ou si, au contraire, on allait pouvoir les caser dans la voiture... "Bah", répond le pépiniériste, "ils sont à hauteur d'homme"...

"Ok", me dit mon chéri, "on va prendre la voiture, ça ira"...

Apprenez, chers amis, qu'il ne faut jamais croire un pépiniériste ! En l'occurence il s'agit là d'une "jardinerie intelligente" : une super pépinière ou on trouve plein de trucs intéressants, j'y ai déniché quelques perles à des prix très abordables, rien à voir avec les "jarditruffe" et autres.

A l'arrivée, on a récupéré deux arbres magnifiques, grands et élancés, fililformes comme un mannequin anorexique, avec un feuillage rouge sublime ! Exactement ce que j'espérais! Deux "grands sifflets" (ça se dit par chez vous, ça ? Chez nous, un grand sifflet, c'est un grand gaillard mince, un peu niais...). J'étais aux anges !

Seulement voilà, ils faisaient bien 2m50 ! Une hauteur d'homme, ça ? Comment on va les caser dans la voiture ??? Heureusement que le coffre est assez profond et qu'on peut rabattre les sièges ! Nous avons donc réussi, sans les abîmer, à les rentrer dans la voiture. La cime près du tableau de bord, les branches et les feuilles me chatouillant le visage, le conteneur avec les racines dans le coffre... Encore une belle équipée, et chéri n'a même pas râlé ! Il a compris ma passion et m'avait même emmenée, la même année, dans l'Ain chez un pépiniériste de renom pour chercher un petit acer griseum...

Donc, voilà l'histoire de mes deux sorbiers. Seulement, depuis qu'ils sont installés au jardin, j'attends qu'ils me refassent ces belles couleurs rouges qui m'avaient séduite... La plupart du temps le feuillage jaunit un peu, puis brunit très vite et tombe. Cette année il y a bien eu quelques feuilles colorées, pas vraiment rouge, plutôt un mélange de jaune et d'orangé, très vite tombées, à présent ils sont déjà tout déplumés... En plus, le peu de fruits qu'ils ont portés sont jaune-orangé alors qu'ils auraient du être blancs... Y a comme un "binz" !...

Couleurs d'automneCouleurs d'automne

Par bonheur, d'autres n'ont pas besoin de prendre un coup de froid pour rougir, c'est le cas du cotinus "Grace" qui, de rouge pourpré, glauque, passe au rouge translucide puis à l'orange, il s'enflamme sans s'enrhumer et sa mise en scène d'automne dure nettement plus longtemps, et tous les ans !

Couleurs d'automne

Vous connaissez sans doute le callicarpa, cet arbuste qui fournit une pléthore de petits fruits violets en grappes. Mais connaissez-vous le callicarpa 'Cardinal' ? Il ne fait pas de fruits celui-là, ou très peu, il ne rougit pas non plus mais rosit, de magnifiques tons roses. C'est pour cette raison que je l'ai acheté. C'est un petit callicarpa découvert il y a des années dans la pépinière de Jean-Pierre Hennebelle. J'ai "kidnappé" les deux miens lors de notre virée dans l'Ain, l'un chez Christian Bessart, l'autre 100 km plus loin en Rhône-Alpes chez Maurice Laurent. Pas pu résister quand je les ai vus, de vrais joyaux roses !

400 bornes pour des plantes ! On m'aurait dit ça il y a quelques années, je ne l'aurais pas cru !

Et il n'y a pas qu'à l'automne qu'ils sont beaux, leur feuillage est joli toute l'année, vert tendre presque doré...

A eux, le gel ne leur réussit pas trop car il brunit rapidement ces belles feuilles roses, écourtant leur show automnal. Je suis donc bien contente qu'il n'ait pas encore gelé, mes deux Cardinal sont magnifiques !

Couleurs d'automneCouleurs d'automne

Un p'tit dernier pour cette série 'feuillages' ?

C'est mon viburnum dentatum 'Côte Rotie' qui vient lui aussi de chez Maurice Laurent. Il m'avait tapé dans l'oeil là-bas mais j'hésitais beaucoup car la place dans mon petit jardin est comptée, et il ne faisait pas partie du programme... Tandis que je cogitais pour savoir où je pourrais bien le caser, Maurice me l'as mis dans les bras, et je suis repartie avec... Il m'épate chaque année, grandit doucement, fait de jolies fleurs plates et blanches bien mises en valeur par ce beau feuillage vert et denté qui prend en cette saison des couleurs lie-de-vin sublimes ! Merci Maurice !

Couleurs d'automne

Passons aux derniers fruits à présent.

Ceux de rosa glauca sont déjà passés, mais il me reste deux petites merveilles : deux pommiers d'ornement.

Le premier est un malus 'Laura', un petit pommier colonnaire qui reste étroit, c'est rare pour un pommier d'ornement, il ne dépasse pas 1m de large pour 2m50 à 3m de haut à l'âge adulte. Parfait pour les petits jardins. Son feuillage a une belle teinte pourprée, bien assortie à ses fruits eux aussi d'une couleur inhabituelle que je ne saurais définir : pourpres, violacés, un peu comme les prunes... Ou les quetsches ! C'est exactement ça, prune ! Planté début mai, il est réputé de croissance lente mais ici, il a poussé comme un fou ! de 60 cm, il est passé à 1m en une saison ! Pour 20 cm de large à tout casser ! Ses fleurs printanières sont rose foncé. J'adore !

Couleurs d'automneCouleurs d'automne

Pour terminer, je vous présente mon dernier locataire qui vient d'une pépinère à quelques km de chez moi, c'est un malus 'Evereste', un bel arbuste déjà assez grand, mince pour l'instant mais qui va s'étoffer avec le temps pour habiller l'angle de la maison, devant le treillage qui n'est pas encore en place. Ses petites pommes rouges sont des merveilles ! Moisson de boutons roses et fleurs blanches au printemps.

Couleurs d'automne
Couleurs d'automneCouleurs d'automne

Et je ne résiste pas à la tentation de vous présenter une dernière photo fleur-fruit ! Ce sont les dernières inflorescences de mon rosier Golden Wings. Les pétales sont tombés, il reste ce magnifique toupet d'étamines jaunes :

Couleurs d'automne

Bien, au dodo maintenant, je vais rêver à mes rosiers qui attendent d'être plantés !

Ciao la compagnie, bon week-end !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Club des cinq

Les plus longues floraisons du jardin.

Heureusement que Marie-Claude est là pour m'inciter à écrire, une fois de plus !

Son dernier "club des cinq" est une nouvelle et très bonne idée...

http://noviomagus.over-blog.com/2013/11/le-club-des-cinq-plantes-a-la-plus-longue-floraison.html

Tout d'abord j'ai eu du mal à trouver les cinq recrues suffisamment méritantes pour figurer dans cet article, mais finalement leur nombre dépasse même les cinq requis...

Les photos ne sont pas du jour, mais leurs "modèles" sont toujours en fleurs aujourd'hui. Il fait nuit quand je pars le matin, il fait nuit quand je rentre, le reste du temps il pleut souvent !

La première est une infatigable annuelle qui, depuis que je l'ai installée au jardin il y a des années, se ressème à foison, j'ai même du mal assez souvent à éliminer les centaines de semis spontanés qui naissent chaque printemps. Même l'humidité hivernale ne la décourage pas. Presque une envahisseuse, un peu à la manière de la valériane qui s'insinue jusque dans les dallages...

J'ai nommé : Verbena bonariensis (la verveine de Buenos Aires). Celle-ci semble avoir un peu le blues, plus bleue que mauve, la fôte à l'appareil ? à la lumière en cet instant du jour tombant ? Qu'importe, elle n'en est que plus belle !

Le club des cinq...

La deuxième, ou les deuxièmes plutôt, ce sont mes deux fuchsia magellanica dont j'ai présenté la variété 'versicolor' dans mon post précédent. L'autre est la variété 'aurea', à joli feuillage doré au printemps, plus vert ensuite pendant l'été et continuellement fleurie. Ils sont installés en pleine terre et forment un joli dôme arrondi de blanches souples et retombantes, avec de gracieuses clochettes... fuchsia ! La partie centrale est violette. Je craignais de les perdre pendant l'hiver, mais ils sont revenus tous les deux au printemps, assez tard d'ailleurs, vers la mi-mai, je ne sais plus trop au juste... Plantés profondément, ils résistent bien à nos rudes hivers. Je me souviens les avoir plantés à 10 cm de profondeur avec le plantoir à bulbes (Une astuce de Lo, la gentille administratrice de Jardiweb). C'est peut-être pour cela qu'ils ont émergé plus tardivement. Et puis faut dire qu'avec le printemps pourri qu'on a eu, même moi je n'avais pas envie de sortir de la couette ! C'est aussi pour cela que je les aime tant, ce sont des marmottes, comme moi !

De plus, comme j'avais vraiment peur de les perdre, je leur ai mis un bonnet de nuit pendant la mauvaise saison : un grand pot retourné bourré de paille!

Le club des cinq...

La troisième élue, c'est Salvia microphylla 'Hot Lips', la sauge à petites feuilles. Achetée en jardinierie en... juillet si je me souviens bien. Oui je sais, la couleur ne correspond pas... mais c'est bien ce rose-là qu'elle portait peu après la plantation. Depuis ce rose c'est intensifié vers un rouge cerise plus proche de sa teinte naturelle, mais j'ai un mal fou à rendre cette couleur en photo, d'autant que la belle est dans une plate-bande contre la maison, avec le sous-bassement rose foncé en toile de fond, et les photos, comment dire... beurk, ça ne le fait pas !

Le club des cinq...

Tiens, rien que pour vous, je vais tenter une sortie au jardin et la prendre au flash, bougez pas hein ? je reviens dans 5 mn, vous m'attendez ?....

Voilà, me revoilou ! Pas terrible terrible, la photo, mais la couleur est plus représentative de sa race ! Lol ! Il ne pleut pas mais il vente terrible ! Mignonne non, avec son petit épi mauve sur la tête ! Le plus drôle, c'est que sur le même pied on trouve des fleurs bicolores et d'autres entièrement rouges !

Le club des cinq...

La quatrième plante dont je reste admirative, pour la beauté de ses fleurs, de son feuillage et de sa durée de floraison, c'est un arbuste : l'hydrangea macrophylla 'Twist'n'Shout', vous savez, l'hydrangea dansant dont j'avais déjà parlé dans les "club des cinq floraisons roses de fin août"... Eh bien, il fleurit depuis le mois de juillet et porte toujours ses premières inflorescences qui ont pris maintenant des tons lie-de-vin, assortis à son feuillage qui s'empourpre et commence à tirer vers le jaune... C'est, en-dehors d'Annabelle, mon seul hydrangea, et il est planté dans un grand pot à côté de la porte d'entrée. Une belle trouvaille, celui-ci !

Le club des cinq...

Mon cinquième, eh bien je vais tricher un peu, ils sont ex-aequo tous les deux ! Il s'agit d'une autre belle envahisseuse, annuelle ou vivace selon qu'elle passe l'hiver ou non, mais dans tous les cas la relève est assurée par ses innombrables semis. De quoi meubler les espaces vides entre les autres plantes, elle est très prolifique et fleurit sans discontinuer. C'est le gaura lindheimeri, j'ai la version blanche mais aussi la rose 'Siskyou Pink' :

Le club des cinq...Le club des cinq...

J'aurais pu citer aussi le géranium 'Rozanne', un increvable qui émet sans relâche ses corolles bleu un peu violacé, le cosmos chocolat dont j'ai trois exemplaires en pot que je rentre l'hiver au garage et que j'oublie jusqu'au printemps, et... et... Je crois que c'est tout! Ah oui, les cosmos sont encore en fleurs, eux aussi. Ben ça en fait pas mal, non ? Pour un début novembre, autant de fleurs, c'est du jamais vu !

Bon, j'ai de la vaisselle qui traîne, du linge en retard et la motivation qui flanche !

Allez, bonne nuit les petits !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Dernières (?) roses...

Pas le temps, pas le temps, ces derniers temps ! Il file à toute allure, le temps, j'ai déjà raté celui des asters, alors je ne vais pas aussi rater celui des dernières roses, des derniers fruits, des dernières feuilles d'automne...

Nous n'avons pas encore eu de gelées blanches ici cette année, même si, en ce premier dimanche du mois de novembre, il fait nettement plus frais, avec un temps changeant et venteux, pluvieux... Bah, nous aussi on est plus vieux !

L'an dernier à la même période, Rose de Resht et Ghislaine de Féligonde offraient leurs dernières corolles. Ghislaine dort depuis un moment (elle doit le faire exprès, depuis que je l'ai traitée de feignasse...) mais Rose de Resht est toujours de la partie (une brave, elle !), épanouissant ses dernières corolles couleur fuchsia de petites roses très doubles, en quartiers, avec un parfum délicieux. Elle a bien grandi, beaucoup fleuri, avec ce ton tonique qui donne du peps au jardin.

Début novembre au jardin
Début novembre au jardin
Début novembre au jardin

Bel ami aussi m'offre un dernier cadeau, et quel cadeau !

Une rose énorme, je n'ai pas mesuré mais elle doit faire bien 12 cm de diamètre ! Un teint délicat, un bouton élégant, une forme ample, parfaite ! J'en suis ravie !

Début novembre au jardin
Début novembre au jardin
Début novembre au jardin

Et puis il y a aussi mon "erreur de livraison" : le rosier 'Bukavu' (qui aurait du être Alden Biesen), un ton un peu vif à mon goût mais trèèès florifère et sain, je le garde. Il va déménager sous peu au fond du jardin où il sera entouré de rosiers blancs et rose pâle, pas loin de Bel Ami.

Début novembre au jardin

Enfin Lavender Dream qui fleurit encore, alors qu'il vient d'être déplacé il y a deux semaines. Il était alors en boutons, mais avec la pluie qui est tombée ces derniers jours, il a bien vécu la transition ! J'ai remarqué, lorsque je l'ai sorti de terre, qu'il était en train de former ses propres racines.

Début novembre au jardin

Pour accompagner ces belles élégantes, quelques beautés vivaces se pavannent dans un dernier défilé de mode, voyez plutôt, ne sont-elles pas divines ?

La verveine de Buenos Aires a un peu le blues....

La verveine de Buenos Aires a un peu le blues....

Le délicat fuchsia magellanica versicolor n'en finit pas de former des boutons dans le coin d'ombre sous le cotinus...

Le délicat fuchsia magellanica versicolor n'en finit pas de former des boutons dans le coin d'ombre sous le cotinus...

Le géranium clarkei 'Kashmir White' m'honore d'une seconde floraison...

Le géranium clarkei 'Kashmir White' m'honore d'une seconde floraison...

Et le cosmos chocolat, dans son pot de terre cuite, hisse ses dernières corolles vers la lumière, avec un air de "m'as-tu-vu ?". Fier comme Oscar, n'est-ce pas qu'il est superbe ?

Et le cosmos chocolat, dans son pot de terre cuite, hisse ses dernières corolles vers la lumière, avec un air de "m'as-tu-vu ?". Fier comme Oscar, n'est-ce pas qu'il est superbe ?

Bon, plus le temps, plus le temps, les fruits et les feuillages, ce sera pour une autre fois! Peut-être cet hiver ...

Allez, ciao la compagnie, belle semaine à vous !

Voir les commentaires