Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons, #Printemps

Quand les plantes en pot sont en plein délit d'opulence...

Heuchera 'Delta Dawn'

Heuchera 'Delta Dawn'

Quand l'hydrangea 'Twist'n'Shout' fleurit déjà fin mai et danse avec la spirée Goldflame....

Hydrangea 'Twist'n'Shout', spirée 'Goldflame', buxus sempervirens 'Elegantissima'

Hydrangea 'Twist'n'Shout', spirée 'Goldflame', buxus sempervirens 'Elegantissima'

Quand les insectes, heureux de toute cette profusion, s'envirent de nectar...

Bourdon roux

Bourdon roux

Bombus terrestris (ou cul blanc)

Bombus terrestris (ou cul blanc)

Petite Tortue

Petite Tortue

Quand 'Belle de Londres', en grande bourgeoise, gonfle son tutu de soie...

Ce matin au jardin...

Quand 'Liola' se fait diaphane...

Ce matin au jardin...

Quand 'Elvira' ouvre lentement sa première fleur...

Ce matin au jardin...

Quand la scabieuse 'Pink Mist' fleurit mauve... Encore une erreur d'étiquetage mais tant pis, elle est bien jolie aussi, en mauve...

Ce matin au jardin...

Quand 'Yesterday' et 'Johnson's Blue' filent le parfait amour...

Ce matin au jardin...

Quand la pivoine 'Bowl of Beauty' s'épanche sur l'allée...

Ce matin au jardin...

Quand 'Young Lycidas' voudrait bien embrasser la blanche colombine offerte par Régine et Emmanuel...

Ce matin au jardin...

Quand les géraniums s'en donnent à cœur joie...

Ce matin au jardin...

Quand 'La Belle Sultane' s'alanguit et offre ses belles étamines au soleil...

Ce matin au jardin...

Quand l'allium Christophii flirte avec Rosa Glauca...

Ce matin au jardin...

Quand, par cette belle matinée, le jardin me sourit et me rend au centuple le fruit de mes efforts, le bonheur m'envahit.

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Virées botaniques, #Balades

Ce dimanche 18 mai nous avions programmé une virée à la journée "Plantes en fête" de l'abbaye d'Autrey près de Rambervillers dans les Vosges. L'occasion de retrouver d'autres passionnés, Armelle, ma Directrice de la Communication préférée sans laquelle toutes ces rencontres n'auraient certainement pas vu le jour, du moins pas aussi vite car côté com, faudrait que j'achète le guide "la communication pour les nuls"... Bah oui, c'est pas l'envie qui manque mais ch'uis timide... Elle, non. Elle fonce. Passe des coups de fil. Envoie des mails. Rameute la foule. La Dir de la Com parfaite, j'vous dis ! Je l'adore !

Grâce à elle, nous avons retrouvé Régine et Emmanuel, rencontrés à Schoppenwihr il y a trois semaines. C'est avec beaucoup de plaisir que nous nous sommes revus pour vadrouiller entre les stands et visiter le parc. Nous avons aussi fait la connaissance de Brigitte, une autre blogueuse et jardinière de talent dont je rêve de visiter le jardin depuis bientôt deux ans... Eh oui, le temps passe !

Bon, revenons à Autrey. J'ai décidé de faire les choses à l'envers et vous emmène faire un tour du parc d'abord ! Suivez le guide !

Abbaye d'Autrey

L'église en grès rose des Vosges est en cours de réfection. L'Abbaye fut contruite au XIIe siècle par le cardinal Etienne de Bar, évêque de Metz, à son retour de croisade. Restaurée, modifiée, pillée et endommagée plusieurs fois au cours des siècles et des guerres successives, partiellement détruite par les bombardements en septembre 1944, les travaux de restauration démarrent en 1952. En 1982 s'y installe la communauté des Béatitudes qui, depuis 30 ans, lui redonne vie.

Abbaye d'Autrey

Tiens, voilà Armelle. Mais que fabrique-t-elle donc ? Redresse-toi, voyons, tu ne vois pas qu'on te regarde ? Elle est terrible, un rien l'émerveille et l'intrigue... Bon, ça suffit maintenant, arrête de photographier les marches et amène-toi ! Oui je sais, elles sont belles, les marches...

Abbaye d'Autrey

De beaux bâtiments joliment mis en valeur par des plantations simples mais raffinées et une déco de charme :

Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey

Un sous-bois plein de fraicheur nous accueille. De petits ruisseaux garnis de primevères japonaises, des étangs où se reflète le ciel bleu et les petits nuages, sous les bras noueux d'arbres vénérables. C'est sûr, le paradis n'est pas loin...

Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey

En chemin, nous avons rencontré le bourricot de l'abbaye, made in France, s'il vous plait ! Lavage à la main à 30°, repassage superflu. Passer le peigne à bouloches de temps en temps...

"Z'auraient pu m'enlever cette étiquette, j'ai l'air fin, moi !", semble-t-il grommeler.

Abbaye d'Autrey

C'est le paradis des azalées, qui atteignent parfois des dimensions impressionnantes. L'eau est omniprésente, en filets, en sources qui glougloutent doucement, en ruisseaux, en petits canaux, en étangs...

Azalées coloréesAzalées colorées

Azalées colorées

Azalées se reflétant dans l'eau

Azalées se reflétant dans l'eau

Rhododendrons et azalées

Rhododendrons et azalées

Ce qu'on nous avait caché, c'est que le parc abrite aussi une créature d'un autre temps, une gargouille énorme qui écume les lieux et effraie les imprudents qui s'écartent du chemin. C'est Armelle qui, me tirant par la manche, me dit : "viens voir, y a un monstre !" Je me retourne et mon sang se glace devant cette vision préhistorique ! Alors je vous préviens car un visiteur averti en vaut deux paraît-il : soyez sur vos gardes si vous décidez de passer par là...

Abbaye d'Autrey

Après toutes ces émotions, nous revenons au marché aux plantes. Les exposants ne sont pas très nombreux mais on y trouve de belles choses :

Des rhododendrons et des azalées de toutes les couleurs...

Abbaye d'Autrey

Une impressionnante collection d'hostas dans la grotte de la Vierge (s'cuses pour la qualité très médiocre de la photo, une foule de bipèdes curieux se pressait sur le stand), dont certains spécimens de taille fort respectable (les hostas, pas les bipèdes hein ?!? Quoique...) plantés dans de beaux pots en terre cuite. Une idée à piquer... Un cercle de cuivre faisant le tour du pot empêcherait les gastéropodes de partir à l'assaut pour transformer ces belles plantes en dentelle (c'est Brigitte qui m'a soufflé cette astuce)... A noter aussi qu'il y a une usine de fabrication de pots en terre cuite pas très loin, avec des prix très raisonnables. Je compte bien y faire un tour à l'occasion.

Abbaye d'Autrey

D'originaux paniers suspendus sur des cercles en métal :

Abbaye d'Autrey

De belles jardinières :

Abbaye d'Autrey

Le stand de "F comme Fleurs", qui propose à la fois des plantes choisies et une brocante de charme. Maintenant que mon jardin est plein à craquer et que trouver une place pour la moindre petite plante relève de la gageure, je sens que je vais m'orienter vers la déco. Et faire une razzia sur ce stand à la fête des plantes d'automne à Schoppenwihr ! J'espère qu'ils seront là...

Abbaye d'Autrey

Impossible de quitter l'endroit sans aller saluer Anne-Marie Gaillard, des jardins "Ecoute s'il pleut". Ce petit bout de femme est un ange de gentillesse. Elle cultive des fougères magnifiques, elle vend des fougères magnifiques, et moi j'adore les fougères !!! Râââhhh, Ô cruauté, pourquoi mon jardin est-il si petit ? Pas pu résister, j'ai emporté avec moi un très beau dryoptéris filix-mas 'Crispa'.

Les jardins d'"Ecoute s'il pleut" d'Anne-Marie Gaillard

Les jardins d'"Ecoute s'il pleut" d'Anne-Marie Gaillard

Au final, peu d'achats, juste trois plantounes mais c'était sans compter les échanges entre copines au moment de l'apéro sur le parking ! Une journée magnifique, du soleil à gogo (je suis rentrée avec le pif tout rouge ! naan, pas à cause de l'alcool, à cause du soleil ! Non mais, qu'allez-vous imaginer !), des rencontres, un beau parc, de la verdure, des couleurs, de belles plantes... Un dimanche comme je les aime !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons, #Printemps

La couleur dominante ces jours-ci ? Le mauve !

Mauve erysimum, mauve hesperis, mauve allium, mauve rhapsody... Entre autres bien sûr, car il y a aussi quelques beaux bleus, des feuillages colorés et acidulés, des tapis argentés parsemés de fleurettes roses, des géraniums aux corolles blanc nacré...

En avant pour un petit tour du jardin ?

La première chose que je vois en sortant de chez moi, c'est ça :

Pas trop mal, hein ? Un petit coin frais et coloré qui me met de bonne humeur le matin en partant au boulot (en fait il me donne plutôt l'envie de rester chez moi, à bichonner mon p'tit coin de paradis...).

Rhapsodie en mauve...

Un p'tit coup d'œil vers le fond du jardin, pour voir la vie en mauve :

Alliums, Julienne des Dames mauve, ancolies dans les tons bleus. Qui font ce qu'elles veulent. Elles ont décidé de fleurir bleu à cet endroit, et je n'ai aucun moyen de les en dissuader. Quelles fortes têtes, quand même !

Le gazon pousse tout doucement, là où les moineaux n'ont pas dévoré toutes les graines...

Rhapsodie en mauve...

Une vue dans l'autre sens, depuis la tonnelle au fond du jardin :

Ah, une touche de rose : le kolkwitzia 'Pink Cloud' porte bien son nom, c'est un merveilleux nuage rose quand il fleurit. Les têtes blanches à l'avant de la photo sont celles de la ciboule plantée en bac sur la terrasse.

Rhapsodie en mauve...

Vue vers l'avant du jardin, depuis l'arrière (vous m'suivez ?) :

Rhapsodie en mauve...

Rosa Rhapsody in Blue nous salue au passage, en compagnie de l'erysimum 'Bowles Mauve' et d'une tête d'ail défleurie :

Rhapsodie en mauve...

Le jardinet donnant sur la rue, autour du jeune acer griseum. Toujours un peu fouillis ce coin-là, mais ça devrait aller mieux quand les rosiers auront pris de l'ampleur. Il y a là quelques roses de rêve comme 'Marie Pavie' qui ne va pas tarder à ouvrir ses premiers boutons mais elle est encore si petite... 'Young Lycidas fait de gros boutons, derrière rosa 'History', un hybride de thé magnifique et rare commandé in-extremis chez un rosiériste belge qui fermait sa pépinière. Il y a aussi 'Jardin de Granville', 'Liola' et quelques autres...

Rhapsodie en mauve...

Vue depuis le portillon d'entrée : ah tiens, du rouge ! Ou plutôt du rose foncé ? ou du rose carmin ? Comment diable nommez-vous la couleur de cette énorme valériane à qui les dernières pluies ont semble-t-il bien profité ? Elle est plantureuse, elle prend bien 1m² à elle toute seule !

Rhapsodie en mauve...

Et je rentre chez moi après un dernier coup d'œil sur ma scène fétiche du moment :

Alors, de gauche à droite : Ancolies hybrides, spirée dorée (je ne sais plus si il s'agit de 'Gold Mound' ou de 'Little Princess' mais elle ne supporte pas le soleil. Puis viennent le géranium phaeum 'Samobor' à l'arrière, heucherella 'Sweet Tea', heucherella 'Stoplight', épimedium acuminatum 'Monastry' qu'on ne voit plus à présent car défleuri, heuchera 'Black Beauty', lamium maculatum 'Beacon Silver', géranium cantabrigiense 'Biokovo'. Voilà, au cas où vous souhaiteriez copier... Oui je sais, je suis parfois prétentieuse...

Alors, de gauche à droite : Ancolies hybrides, spirée dorée (je ne sais plus si il s'agit de 'Gold Mound' ou de 'Little Princess' mais elle ne supporte pas le soleil. Puis viennent le géranium phaeum 'Samobor' à l'arrière, heucherella 'Sweet Tea', heucherella 'Stoplight', épimedium acuminatum 'Monastry' qu'on ne voit plus à présent car défleuri, heuchera 'Black Beauty', lamium maculatum 'Beacon Silver', géranium cantabrigiense 'Biokovo'. Voilà, au cas où vous souhaiteriez copier... Oui je sais, je suis parfois prétentieuse...

Ce qui me surprend cette année, c'est cette quasi exclusivité de mauve et bleu... Dans mon massif violet/abricot, c'est normal et volontaire, mais ailleurs ? Au fond du jardin par exemple ? On dirait que j'ai du mal avec les vivaces, à anticiper leur couleur et leur époque de floraison, aussi j'ose vous poser une question : sachant que je n'aime ni le rouge vif ni l'orange ni le jaune, quelles sont les vivaces qui fleurissent chez vous en ce moment dans des tons roses et blancs ? Merci pour votre aide et bonne fin de week-end ! Et bonne semaine.

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #tulipes

Ou leçon de mode ?

Oui je sais... Drôle de post pour un 1er mai ! J'aurais pu vous présenter un brin de muguet mais j'ai préféré quelque-chose de plus original... Qui clôt à la fois un mois d'avril chaud et printanier, et ouvre sur un mois de mai qui voit fleurir d'autres bulbes... Et qui démarre fraichement, sous la pluie ! Mais la terre s'en réjouit, alors...

Alors, je vais vous parler de mes tulipes hautes sur tige qui, s'étant pavanées 3 semaines durant dans leurs habits hauts en couleurs, se trouvent à présent fort dépourvues mais fort belles encore maintenant que le sablier de leur courte vie a laissé tomber son dernier grain...

Parfois drôles, toujours surprenantes, chacune détient une personnalité bien propre dans sa façon de tirer sa révérence. Belles à tous les stades, comme 'Exotic Emperor' : l'âge mûr lui sied si bien, quelle élégance, quelle classe et quelle opulence !

Voyez ces crinolines de soie à rouleaux impeccablement lissés, de jaune canari artistiquement éclaboussés, qui la rendent plus désirable encore que dans sa prime jeunesse !

'Exotic Emperor'

'Exotic Emperor'

Bon là, ça le fait moins... La voici quelques jours plus tard au lever, mal coiffée, les dentelles un peu fripées. Se serait-elle, comme moi, endormie sur le canapé ? Mais enfin ma chère, un peu de tenue voyons, comme vous êtes mal perruquée ce matin !

'Exotic Emperor' dynamitée...

'Exotic Emperor' dynamitée...

"C'est ce qui s'appelle se coiffer à la dynamite ! Regardez-moi cette allure négligée... Si c'est de la noblesse, ça, alors moi je m'appelle Marie-Antoinette !" se gaussent les Demoiselles Jumelles qui font tout pareil : elles naissent ensemble, grandissent ensemble, médisent ensemble, laissent tomber un pétale ensemble... On pourrait presque les prendre pour de bizarres vaisseaux spatiaux, porte d'embarquement baissée. Ou pour un couple de badauds voyant débarquer des martiens, bouche bée...

Apeldorn rouge

Apeldorn rouge

Apeldorn rouge

Apeldorn rouge

Moi aussi elles me laissent bouche-bée... Je ne puis m'empêcher de leur trouver une certaine élégance jusque dans la déconfiture, à mes tulipes rouges ! Je viens de comprendre pourquoi, sans doute, je les aime tant : elles ne sont pas banales , c'est le moins qu'on puisse dire (défleuries, je m'entends... Sinon quoi de plus banal qu'une tulipe rouge ?). Ne dirait-on pas une paire de commères bourgeoises, voyantes et médisantes, dominant le gratin de leur hautain dédain ?

Tiens, voilà 'Orange Emperor' qui a enfin revêtu la douce couleur dont je rêvais, et non plus cet habit criard qui me file des cauchemars. Mais... Que fait-il donc ? Juste ciel, un doigt d'honneur, vous rendez-vous compte ? Quel toupet ! Quelle insolence ! J'ai toujours dit qu'il fallait choisir avec soin ses fréquentations, je me suis fait abuser, là... Si même les plantes ne sont plus polies, où va-t-on, je vous le demande !...

'Orange Emperor'

'Orange Emperor'

Et celle-ci, quelle allure ! Voilà ce qu'il advient lorsqu'on fait la fête toute la nuit : on n'a pas l'air fraîche le matin ! Tssss, même les tulipes ne savent plus se tenir, quelle époque vous dis-je, quelle époque !

'Orange Emperor'

'Orange Emperor'

Il paraît qu'il est prévu un dernier ballet ce soir, avant que la cour de ces jolies bulbeuses ne tire sa révérence. Voilà qui nous changera de toutes ces mauvaises fréquentations, un peu de grâce et de légèreté ne nous fera que bu bien !

En voilà une belle envolée, hissée sur la pointe des pieds, les bras écartés, la tête fièrement dressée ! Sweetheart qu'elle s'appelle, l'est pas belle ?

'Sweetheart'

'Sweetheart'

Et hop ! Une dernière pirouette et il ne lui reste que deux ailes !

'Sweetheart'

'Sweetheart'

Pour finir, je vais vous présenter un hôte de marque : Louis XVI en personne ! Vous avez vu cette perruque aux rouleaux impeccablement lissés ? Oui je sais, il revient du Carnaval de Venise, d'où cette couleur rouge... Mais quand même, n'est-ce pas qu'il est bien coiffé ?

Alors celle-ci, vous ne devinerez jamais ! C'est 'Apricot Beauty' !

Alors celle-ci, vous ne devinerez jamais ! C'est 'Apricot Beauty' !

Sa sœur à coté a le chignon un brin aplati, elle pourrait presque servir de porte-avions, ou d'abreuvoir aux oiseaux !

'Apricot Beauty' bis...

'Apricot Beauty' bis...

Avouez qu'elles sont curieusement belles, mes tulipes aux tons pétants, dans leurs derniers instants... Bon, si on m'avait dit qu'Apricot Beauty prendrait cette couleur rouge, j'aurais sans doute hésité... Mais quand je vois la forme qu'elle prend, impossible de la virer, je vais juste la déplacer...

Et vous, en avez-vous à me présenter, des inédites à la robe fripée ?

En attendant, joyeux mois de mai à tous !

Voir les commentaires