Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Publié le par Gisou
Publié dans : #Balades

En ce lundi de Pâques froid mais ensoleillé, nous avions décidé, mon chéri et moi, de faire une virée photos au plan d'eau de Michelbach. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un barrage artificiel, construit il y a 30 ans, qui sert de réserve d'eau potable pour l'agglomération mulhousienne. C'est aussi devenu une réserve naturelle qui accueille jusqu'à 180 espèces différentes dont de nombreux migrateurs hivernants.

Seulement voilà, sur le chemin un doute surgit, tel un idiot, dans mon esprit : c'est par où, déjà ?

Et telle une idiote, j'allume le GPS (avec le bouton "naviguer" hein, pas avec le briquet !) Et pourquoi ils appellent ça "naviguer" d'ailleurs ? C'est une voiture que je conduis, pas un bateau, non ?

Aïe aïe... Ben oui quoi, ma boussole intégrée est déréglée, celle de mon chéri aussi. On a beau passer dix fois au même endroit, à tous les coups on se plante ! La fine équipe !

Bref, ce brave GPS (mouais, il nous en a joué des tours et des détours déjà, celui-là, il doit se marrer sous cape) nous a promenés pendant une bonne heure par monts et par vaux sur les routes du Sundgau, pour nous mener effectivement à Michelbach (le Bas ou le Haut, je ne sais plus au juste) mais pas le Michelbach du plan d'eau en tous cas.

Re-bref. Après tout ce temps, l'heure (d'été évidemment) ne nous a pas attendus... 16h30 ! Plus la peine d'essayer de rejoindre le Michelbach du plan d'eau, fera (presque) nuit d'ici qu'on y arrive....

Histoire de (quand même) prendre l'air, nous avons fait (quand même) une belle balade sur le plateau vallonneux dominant Michelbach (le Bas ou le Haut, je ne sais plus au juste, mais en tous cas pas le Michelbach du plan d'eau)... Et cliqué au passage sur ces beaux et vénérables pommiers, visiblement greffés dans leur jeunesse, dans un verger au bord du chemin...

Balades en Alsace
Balades en Alsace
Un nouveau doute m'assaille... S'agit-il vraiment de pommiers ? Pas si sûr. A l'endroit où je me trouvais, le  sol était jonché de vieilles pommes momifiées, j'en ai donc déduit que c'étaient des pommiers mais tout bien réfléchi, je n'ai jamais vu de pommiers greffés de la sorte. Alors, cerisiers ? Pour le savoir, je devrais y retourner lorsque les arbres porteront fleurs ou fruits...

Un nouveau doute m'assaille... S'agit-il vraiment de pommiers ? Pas si sûr. A l'endroit où je me trouvais, le sol était jonché de vieilles pommes momifiées, j'en ai donc déduit que c'étaient des pommiers mais tout bien réfléchi, je n'ai jamais vu de pommiers greffés de la sorte. Alors, cerisiers ? Pour le savoir, je devrais y retourner lorsque les arbres porteront fleurs ou fruits...

La balade se poursuit, offrant au regard la douceur d'un paysage moutonné fait de champs, de prés et de bois. A un moment, dans une prairie où la nappe phréatique affleure, nous avons surpris un couple d'ouettes d'Egypte qui venaient de se poser. Bon d'accord, le but initial était manqué, mais on a pris un bon bol d'air et profité du paysage !

Ouettes d'Egypte

Ouettes d'Egypte

Sentinelles au bord du chemin (noyers)

Sentinelles au bord du chemin (noyers)

Balades en Alsace
Et nous avons croisé un petit pinson des arbres, peu farouche, qui a littéralement pris la pose devant l'objectif !

Et nous avons croisé un petit pinson des arbres, peu farouche, qui a littéralement pris la pose devant l'objectif !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Ô rage !

Ô désespoir !

Ô tristesse infinie....

Mes yeux meurtris par tant de blancheur,

Pourtant ne rêvent que de douceur...

Et mon esprit chagrin vagabonde vers ces temps lointains

Où existait le printemps... (gros soupiiiir !)

Rhâââââ ! Je me meurs....

Eperdue, je berce mon âme endolorie au souvenir de ces riants matins éclatants de lumière et de couleurs.... Rhââââ, quand donc reviendra-t-il, le printemps ?

Rhâââââ ! Je me meurs....
Rhâââââ ! Je me meurs....

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

C'est le cri des plantes qui pointent le bout du nez hors de terre en des prémices d'avant-garde de début de printemps.

C'est aussi celui de la jardinière qui, après un hiver qui n'en finit pas, le moral dans les chaussettes et souffrant de démangeaisons au bout des doigts, aspire à une cure de plein air et de grattage de terre.

Oh, je ne me fais pas d'illusions, la froidure ne s'avouera pas si vite vaincue et nous aurons droit encore à quelques soubresauts bien sentis !

Mais... Mais... on sent bien que le vent tourne, l'hiver s'enfuit peu à peu et les plantes ne s'y trompent pas (même si quelques fois elles se font avoir). Les oiseaux batifolent, un couple de cigognes (sans doute des sédentaires) a élu domicile sur le clocher voisin, ça fait plaisir à voir, manque plus que les hirondelles !

Tulipes Greigii et scilles de SibérieTulipes Greigii et scilles de Sibérie

Tulipes Greigii et scilles de Sibérie

Helleborus EricsmithiiHelleborus Ericsmithii

Helleborus Ericsmithii

Euphobia characias et euphorbia amigdaloides purpurea, bien épargnées par le froid cette année.Euphobia characias et euphorbia amigdaloides purpurea, bien épargnées par le froid cette année.

Euphobia characias et euphorbia amigdaloides purpurea, bien épargnées par le froid cette année.

Iris réticulata et cornus mas variegataIris réticulata et cornus mas variegata

Iris réticulata et cornus mas variegata

Les belles rosettes translucides de Sedum 'Autumn Joy' et celle de Allium Christophii remplie de glace à la base...Les belles rosettes translucides de Sedum 'Autumn Joy' et celle de Allium Christophii remplie de glace à la base...

Les belles rosettes translucides de Sedum 'Autumn Joy' et celle de Allium Christophii remplie de glace à la base...

Sorbaria sorbifolia 'Sem' et Helleborus foetidus 'Yellow Wilgenbroek'Sorbaria sorbifolia 'Sem' et Helleborus foetidus 'Yellow Wilgenbroek'

Sorbaria sorbifolia 'Sem' et Helleborus foetidus 'Yellow Wilgenbroek'

Qui a dit qu'il ne se passe rien au jardin en ce moment ? En tous cas, s'il n'est pas encore définitivement installé, le printemps est en bonne voie. Ces deux dernières semaines, j'ai pu trouver des journées assez clémentes pour finir de planter mes rosiers, d'autres arriveront la semaine prochaine.

Et un colis de nouveaux "orphelins" est arrivé, je dois maintenant leur trouver une place au jardin. Allez, c'est reparti pour un tour !

Coucou, nous revoilou !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

J'ai enfin récupéré un ordinateur en état de marche ! Youpiii !

Et perdu quelques photos enneigées de début décembre car, blonde que je suis, j'ai fait un "couper-coller" au lieu d'un "copier-coller" pour éviter d'encombrer la carte de l'appareil photo avec mes trop nombreux clichés à trier... Ben me v'là bien attrapée !

Pour me consoler, le Père Noël s'est montré très gentil et m'a apporté... un nouvel appareil photo ! Un reflex... J'en rêvais depuis un petit moment...

C'est donc avec un peu de retard que je publie les clichés pris le week-end dernier, dimanche 20 janvier au petit matin précisément. En ouvrant les volets au réveil, oh surprise ! le jardin était pris sous une épaisse couche de glace, donnant aux végétaux endormis une allure féérique. On se serait cru au royaume de la Reine des Glaces dans "Narnia". J'ai zappé mon p'tit déj, attrapé mon nouvel APN et suis sortie, même pas coiffée, prendre quelques clics... Et pis zut, à 8h30 un dimanche matin, y a pas grand monde pour me voir...

Ca, c'est une spirée 'Goldflame', du moins les corymbes séchées de ses fleurs. Si si... Vous comprenez maintenant pourquoi on la nomme ainsi : c'est qu'en hiver, ses fleurs sont pailletées d'or...

Ca, c'est une spirée 'Goldflame', du moins les corymbes séchées de ses fleurs. Si si... Vous comprenez maintenant pourquoi on la nomme ainsi : c'est qu'en hiver, ses fleurs sont pailletées d'or...

Délires givrés...
Délires givrés...
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama

Diaporama

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Un exécrable et tout à fait inopportun couac informatique m'empêche de tourner en rond et de poursuivre momentanément mon blog...

Je vous souhaite malgré tout une excellente année 2013 pleine de bonheur, santé, prospérité... et de surprises au jardin !

Bonne année !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Je pensais en avoir fini avec les couleurs d'automne, eh bien non ! Ces temps-ci décidément, le jardin me fait de l'oeil ! Et je n'y résiste pas, ça me titille, impossible de laisser passer ça, il faut que j'immortalise, vite mon appareil photo !

Les arbustes sont presque nus à présent, mais si on se penche, si on regarde vers le sol, on peut surprendre encore maints trésors, comme cet épimédium youngianum 'Roseum' qui émerge du tapis de feuilles mortes :

Contrastes...

Alors là, attention les yeux ! à ne regarder qu'avec d'épaisses lunettes de soleil, sans quoi vous risquez de vous griller les mirettes !!!

Le feu et la glace (cotinus 'Grace' et brunnera 'Jack Frost') :

Contrastes...

Et un p'tit délice couleur citron vert : c'est l'épimédium youngianum niveum nanum qui revet une pétillante parure avant de disparaître pour l'hiver (il existe beaucoup d'épimédiums persistants mais celui-ci est caduc) :

Contrastes...

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons

Et ce n'est pas pour rentrer mes blancs moutons que je mets le nez dehors par un temps pareil, mais pour prendre des photos ! Vont me prendre pour une toquée, les voisins, s'ils me voient mitrailler le jardin sous la pluie avec mon K-Way vert fluo et mon APN (étanche, siouplait !)

Pourtant, c'est le moment où jamais de prendre les derniers clichés d'automne, ensuite le jardin entrera en dormance pour de longs mois. Les couleurs sont encore fort belles, même si le feuillage des arbustes devient plus clairsemé.

Parmi eux, certains jouent les prolongations, le cornus kousa 'Nicole', un petit jeunot rapporté de Schoppenwihr à l'automne 2011, et le viburnum dentatum 'Côte Rôtie' rougeoient à qui mieux-mieux, c'est à celui qui restera "habillé" le plus longtemps :

Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....

Rosa 'Roseraie de l'Haye' (à gauche) prend d'honorables teintes dorées. Même en hiver, c'est un rosier qui reste décoratif de par ses tiges hérissées d'épines blanchâtres. Il est ici associé à une spirée 'Gold Flame' qui prend, elle aussi, de belles couleurs. La photo de droite représente un cotoneaster hummelii, encore jeune lui aussi puisque rapporté de Schoppenwihr cet automne, mais son feuillage prend déjà de magnifiques teintes orangées, je ne regrette pas mon achat, il semble prometteur...

Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....

Parmi les petites surprises de l'arrière saison, Ghislaine de Féligonde et Rose de Rescht sont les dernières à épanouir quelques fleurs, dans des tons très différents :

Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....
Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....

Encore quelques photos de mon viburnum opulus auquel décidément je tiens... Arbuste commun s'il en est, il présente toutefois de très belles teintes d'automne qui évoluent au fil de la saison. On peut trouver sur le même arbuste des parties presque entièrement jaunes, ou roses, ou lie-de-vin :

Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....
Il pleut, il pleut bergèèèère.....

La 'marmotte du jardin' (voir mon billet précédent) s'empourpre de plus belle, de même que le géranium 'Brookside' qui, lui, ne rougit que du bout des feuilles :

Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....

Et pour terminer, le cotinus 'Grace' qui prend des teintes incroyables... De rouge, il est passé à des tons violacés, ocrés, caramélisés de toute beauté :

Il pleut, il pleut bergèèèère.....Il pleut, il pleut bergèèèère.....

Pourquoi chercher si loin le bonheur qui est à portée de main au jardin ?...

Il suffit peut-être de regarder d'un autre oeil ce qui nous entoure, et de garder la capacité de s'émerveiller, ainsi qu'une petite part de notre âme d'enfant....

Non, c'est nul comme conclusion, ça fait "déjà lu" et un brin ringard, moralisateur. Parfois je ne sais pas quoi mettre, alors j'écris n'importe quoi ! Allez, ciao, à la prochaine !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Vivaces

Une marmotte au jardin...

Il était une fois un mignon géranium vivace qui avait une réputation de marmotte. Sauf que le dodu rongeur plonge dans les draps de Morphée pour se mettre à l'abri des rigueurs de l'hiver... Il hiberne, comme on dit.

G.M.E. (on va l'appeler comme ça, c'est plus simple) par contre prend généralement la poudre d'escampette en plein été. Dès que ça commence à chauffer, pfuit ! plus personne ! Il joue à l'homme des cavernes, se met au frais et pique un somme jusqu'au printemps suivant ! Date à laquelle il émet de belles feuilles découpées couleur chocolat puis fleurit, une ravissante floraison rose/mauve qui s'accorde à merveille avec son feuillage basané (pourquoi diable n'ai-je pas pensé à prendre des photos de ses fleurs ?!?).

Puis, la saison avançant, il verdit, d'un très beau vert foncé grisé chocolaté pourpré (!). Il faut lui associer des compagnons qui sachent le mettre en valeur, comme par exemple le lamier argenté (lamium maculatum 'Beacon Silver' ou 'White Nancy', tiens, encore un maculatum !), ou une heuchère 'Caramel' ou, pourquoi pas, le vert acide d'une heuchère 'Citronnelle' si... si seulement il ne s'évanouissait pas tel Cendrillon, sitôt le bal même pas terminé !...

Pourtant cette année il m'épate ! Bon, il faut dire que je l'ai peut-être un peu aidé, j'ai un peu triché, espérant faire durer sa courte période de végétation, je l'ai un peu bichonné, le bichon : apport de terreau au printemps et quelques arrosages pendant l'été. Et devinez quoi ? Ca a marché, il n'a pas bougé d'une feuille, pas pris de vacances, l'est resté toute la saison, le mignon !

Donc, le voilà à son réveil printanier, aussi chocolaté qu'un bol de Quickness !

Désolée, la photo n'est malheureusement pas terrible, c'était à mes débuts, depuis je m'améliore, enfin j'espère !

Geranium maculatum 'Expresso'

Le revoilà au cours de l'été, avec son beau feuillage sombre :

Geranium maculatum 'Expresso'

Mais la plus belle surprise, ce sont ses couleurs d'automne, absolument fabuleuses ! Les connait-on seulement, ses couleurs d'automne, lui qui habituellement ronfle depuis belle lurette à cette période de l'année ?

Eh bien là, chapeau, G.M.E. ! Il y a une bonne semaine déjà qu'il s'empourprait, ses feuilles prenant progessivement de belles teintes cuivrées. Au fil des jours, la couleur s'intensifie, c'est superbe, surtout en contraste avec le lamier...

Me fera-il la même surprise l'an prochain ? J'espère que oui. En tous cas, s'il faut le dorlotter un peu pour qu'il ne s'endorme pas, ça en vaut la peine...

Geranium maculatum 'Expresso'Geranium maculatum 'Expresso'
Geranium maculatum 'Expresso'Geranium maculatum 'Expresso'

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Schoppenwihr

Pour rien au monde, je ne raterais les fêtes des plantes du Parc de Schoppenwihr (près de Colmar). Le parc à lui seul vaut le détour, avec sa majestueuse allée des platanes, son bassin, son étang, son imposante maison à colombages... Et c'est vraiment le cadre idéal pour les manifestations jardinesques du printemps et de l'automne.

Je n'avais pas beaucoup de temps devant moi cette fois-ci, à peine deux heures, ce qui est nettement insuffisant. J'ai fait le tour presque au pas de course, pas eu le temps de tout voir... Snif ! Mais quelles couleurs magnifiques !

Schoppenwihr, automne 2012Schoppenwihr, automne 2012
Schoppenwihr, automne 2012Schoppenwihr, automne 2012

Petite visite, mais méga achats, une nouvelle série de petits pensionnaires à plantouiller et à chouchouter, choisis principalement pour leurs attraits automnaux (couleur du feuillage, fleurs....).

En vrac et dans le bac, il y a 3 arbustes :

- cornus sanguinea 'Winter Beauty', à tiges rouge orangé vif en hiver et beau feuillage doré à l'automne ;

- cotoneaster hummelii, une variété atteignant 3 m de haut et dont le feuillage s'embrase lui aussi en cette saison ;

- un petit hedera helix 'Erecta', persistant et très résistant, il forme, contrairement aux autres lierres, une colonne érigée, à la manière d'un arbuste. Il atteint environ 1,20m.

Et 3 vivaces :

- Aster dumosus 'Jenny', à fleurs rose foncé ;

- persicaria amplexicaulis 'Fat Domino' (une grande, celle-ci, 1m de haut avec des fleurs en gros manchons rouge sombre) ;

- vernonia crinita 'Mammuth, haute plante aux fleurs violettes chiffonnées.

Schoppenwihr, automne 2012

La collection comprend aussi une petite heucherella 'Solar Eclipse', ainsi que deux spirées à floraison printanière et beau feuillage d'automne :

- spiraea fritschiana, au feuillage rougeoyant, et spiraea betulifolia var. corymbosa, au feuillage doré. Et un acanthopanax au feuillage vert bordé de blanc.

Voili voilou, y a plus qu'à....

Schoppenwihr, automne 2012Schoppenwihr, automne 2012
Schoppenwihr, automne 2012

Voir les commentaires

Publié le
Publié dans : #Au fil des saisons

Délire de rouges !

Pas fait exprès, je vous l'jure !!!

D'autant moins que j'ai un problème avec le rouge, suis sélective du rouge, moi, M'sieurs Dames ! J'aime pas qu'il me saute à la figure, façon tape à l'oeil : paf ! prends-en une giclée bien vermillon dans le blanc des mirettes !

Non... Les rouges, je les préfère violacés, magenta, framboise écrasée, cerise... Par touches, pour relever des harmonies trop pastel. Et surtout loin du jaune, car j'ai (aussi) un problème avec le jaune (vous pensez que je devrais consulter ?). Mais là, j'ai fait fort : une symphonie de rouges (mais pas des vermillons, hein !), et dès l'entrée du jardin, en plus ! On s'y colle en sortant, on s'y re-colle en rentrant...

Mais à bien y regarder, ce n'est pas si vilain... Le violet/mauve de la verveine de Buenos Aires tempère le feu, il suffirait peut-être d'ajouter une petite touche de blanc, un nuage d'aster éricoïdes, et des graminées légères, légères... J'ai bien une herbe aux diamants là, à gauche de la persicaire, mais elle est jeune et un peu mal placée, pas du tout mise en valeur. Il y a aussi un aster pyrenaeus 'Lutetia' sur la gauche, mais j'ai (aussi, n'est-ce pas, Félicie ?) un problème avec celui-là, figurez-vous (décidément, je vais passer pour une vieille radoteuse à problèmes) ! Ce n'est pas sa couleur, non. Ce serait plutôt sa forme qui me chagrine : donné pour atteindre 50 cm de haut, il les atteint aisément, pas de problème là, il les dépasse même. Mais à ras du sol ! Il s'étale, le gaillard, il s'affale, étouffant tout sous sa vigoureuse couverture ! Y compris le tout jeunot rosier 'Lavender Dream', trop près duquel j'ai eu l'imprudence de le planter. Ils auraient mieux fait de le classer dans les 'divaricatus', cet aster là !

Persicaria amplexicaulis 'JS Caliente', Aster N.A. 'Andenken an Alma Pötschke', Aster pyrenaeus 'Lutetia', Verbena Bonariensis, sur fond de Euonymus Alatus qui rougeoie...

Persicaria amplexicaulis 'JS Caliente', Aster N.A. 'Andenken an Alma Pötschke', Aster pyrenaeus 'Lutetia', Verbena Bonariensis, sur fond de Euonymus Alatus qui rougeoie...

Ambiance pastel...

On dirait qu'il n'y a pas de juste milieu dans mon jardin, c'est soit trop, soit trop peu... Trop de rouge ou trop de pastel... bon, jamais contente, la râleuse, hein ? Et si j'vous disais que c'est ce qui fait avancer le jardin, hum ? Quand je regarde une scène, mes neurones s'agitent, mon cerveau analyse, je cogite, je fonce dans la maison, je me plonge dans mes bouquins, pianote sur mon ordi... puis, le plus souvent, je laisse reposer quelque temps. Et un beau jour ça me prend le chou, je prends ma bêche, je plante, je déplante, j'associe, je dissocie... avec plus ou moins de bonheur... Mais c'est le meilleur des antidépresseurs, le nec plus ultra des médocs, avec double effet : santé mentale et physique à la carte ! Ca me fait un bien fou, ça me déstresse, me déconnecte du quotidien, ça fait travailler les muscles et au finish c'est bon pour le moral : je peux admirer mon oeuvre le soir, en rentrant du boulot, assise sous la tonnelle...

Je disais donc, voici ma petite scène pastel. J'y ajouterais volontiers un peu de rouge framboise ou cerise, qu'en pensez-vous ? Ah oui, le rosier 'Rhapsody in Blue est défleuri, c'est ce qui manque à la scène... Mais il est... violet !

Aster cordifolius 'Little Carlow', Aster ericoïdes 'Pink Star', Echinacea purpurea 'Rubinstern'

Aster cordifolius 'Little Carlow', Aster ericoïdes 'Pink Star', Echinacea purpurea 'Rubinstern'

La même scène un peu plus tôt en saison, avec Rosa Rhapsody in Blue en fleurs. Etonnante couleur, non ?

La même scène un peu plus tôt en saison, avec Rosa Rhapsody in Blue en fleurs. Etonnante couleur, non ?

Samedi 20 octobre

L'automne est bien là, avec un temps magnifique aujourd'hui, très chaud pour un mois d'octobre. Les couleurs s'intensifient, même le très courant Viburnum Opulus prend des teintes superbes :

Couleurs d'automne, suite...

Asters et graminées font toujours bon ménage et tiennent l'affiche depuis des semaines :

Aster cordifolius 'Little Carlow' et Pennisetum Orientale 'Karley Rose'

Aster cordifolius 'Little Carlow' et Pennisetum Orientale 'Karley Rose'

Les feuillages s'enflamment, le cotinus 'Grace' est vraiment un arbuste étonnant toute la saison, j'adore son feuillage glauque qui maintenant rougit et prend mille nuances à contre-jour :

Couleurs d'automne, suite...

Celui-ci, c'est le Viburnum Dentatum 'Côte Rôtie', oui oui, celui-là même d'un certain Momo Viburnum... Il porte bien son nom, n'est-ce pas ? Il est encore jeune mais semble s'être bien installé, ses magnifiques feuilles dentées prennent maintenant exactement la teinte de certains grands crus !

Couleurs d'automne, suite...
Fleurs et feuillages dans la douce lumière d'automne...

Fleurs et feuillages dans la douce lumière d'automne...

Voir les commentaires

<< < 10 11 > >>