Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Publié le par Gisou
Publié dans : #Virées botaniques

(à la sauce Gisou)

Il était une fois un géant vert qui vivait au pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus.

Il était grand et fort comme un kangourou, et doux comme un koala. Ce géant vert aimait les roses (il les aime toujours, d'ailleurs...). Il les aimait tant qu'il s'amusait à les marier, de force et contre leur gré, malgré leurs cris de protestation et d'indignation. Il choisissait la maman pour sa bonne santé et sa vigueur, comme au Moyen-Age on choisissait sa "promise" : forte et bien en chair, avec des jambonneaux bien dodus et une belle croupe large, capable de mettre au monde de beaux enfants bien vigoureux.

Le papa, il le choisissait pour sa beauté et son parfum (bon, je vous passe la beauté et le parfum des élus du Moyen-Age, hem...). Eh oui, pour les roses, c'est comme ça que ça se passe, et non l'inverse ! La "Dame" pour la vigueur et la résistance, le "Monsieur" pour sa beauté et ses divines fragrances. Enfin c'est ce que nous a expliqué le spécialise es-multiplications à la roseraie André Eve, je suppose que le géant vert fait pareil ?

Il faisait rien qu'à leur faire faire des bébés, le géant vert, et il les élevait ensuite dans sa pépinière du pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus. Il les regardait grandir et se développer en beaux rosiers vigoureux, plus beaux et parfumés les uns que les autres.

Ruffled Burgundy

Ruffled Burgundy

Arahan

Arahan

Bass Tone

Bass Tone

Breathless Charm

Breathless Charm

Dame Elégante

Dame Elégante

Disco Lemonade

Disco Lemonade

Fine Dressin

Fine Dressin

Hélène de Troie

Hélène de Troie

Igraine

Igraine

Jukebox Tune

Jukebox Tune

Lilac Jewel

Lilac Jewel

Rosie Lowing (celle-là même que j'ai embarquée !)

Rosie Lowing (celle-là même que j'ai embarquée !)

Wow Factor

Wow Factor

Et puis un jour, dans les mystères de la toile, le géant vert rencontra une gente dame jardinière du pays des frites aussi dingue de roses que lui. Elle en avait plein son jardin, des roses !

Et ils parlèrent... De quoi ? De roses bien sûr !

"Oh comme elles sont belles, tes roses ! Attends, gentil géant vert, j'ai une idée ! J'ai ici un ami belge qui aime les roses, qui cultive des roses et qui, comme toi, fait rien qu'à leur faire faire des bébés ! Je suis sûre que tes roses lui plairont, et elles plairont aussi à beaucoup d'amoureux des roses de Belgique et d'ailleurs, puisqu'elles me plaisent. Je vais lui parler de toi", lui dit la jolie dame blonde comme les blés et belge comme les frites (non Isa, tape pas s'teplait !).

Un géant vert au pays des frites...

Et c'est ainsi qu'un beau matin, le géant vert du pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus atterrit au pays des frites (et accessoirement de la bière et du chocolat) ! Il avait apporté dans ses bagages des boutures de ses bébés afin de les faire connaître, croître et multiplier au pays de ses amis belges.

Un géant vert au pays des frites...

A la gente Dame blonde comme les blés il dédia une rose, une merveille de rose au teint de porcelaine, à peine rosée, qui fit honneur à cette jardinière qui aime tant les roses. Ils la baptisèrent "Isabelle et le Magicien d'Oz" (la rose bien sûr, pas la dame ! c'est moi qui explique mal ou vous faites rien qu'à faire semblant de ne pas comprendre ?)

Un géant vert au pays des frites...

Le bébé fut baptisé au champagne, mais aussi par les vannes célestes qui déversèrent sur lui et les invités leurs plus belles "draches". Une foule intense participa à cette heureuse cérémonie, où l'on vit aussi fleurir des parapluies...

Pardon Warren de t'avoir coupé la tête, mais tu es si... géant !

Pardon Warren de t'avoir coupé la tête, mais tu es si... géant !

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

Mais c'est quoi ce pays où il pleut comme vache qui broute, un jour de baptême ?", semble dire le rosiériste du pays des frites. "Vous ne croyez tout de même pas que je vais faire mon discours sous la pluie ?"...

Eh bien si, il le fit ! Un beau discours, et il poussa même le vice, à la fin, à secouer la bouteille de champagne et à nous arroser copieusement ! J'ai lancé un grand cri et me suis retournée pour protéger mon APN, je n'ai donc pu immortaliser l'instant...

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

On s'embrassa sous les parapluies....

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

On trinqua à la santé de la Rose, des Australiens, des Belges et de tous ceux qui étaient venus, parfois de très loin...

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

Ces événements eurent lieu le 28 juin 2014 mais un emploi du temps très chargé m'a mis des bâtons dans les roues...

A présent, le géant vert est reparti au pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus mais il reviendra, j'en suis sûre !

En attendant, il nous reste ses merveilleuses roses qui bientôt fleuriront nos jardins. Même les paparazzis ne résistent pas à leurs charmes !

Merci à Isabelle, Daniel et Warren pour cette fabuleuse journée !

Où le paparazzi fut attrapé par un autre paparazzi... Merci Jean-Claude !

Où le paparazzi fut attrapé par un autre paparazzi... Merci Jean-Claude !

J'espère ne vexer personne avec ma version à la sauce alsacienne, et surtout pas le géant vert et mes nouveaux amis du pays des frites !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Semis

Tous réussis ! six godets semés en février, six godets levés, six godets mis en pleine terre en mai. Mes tout premiers semis ! Bon, ils ne sont pas encore tous en fleurs mais les plus pressés ont ouvert leur corolle ces jours derniers. J'vous dis pas comme je suis fière ! Fière de les avoir réussis, oui, le reste c'est une autre histoire !

J'vous explique : il s'agissait d'un paquet de graines 'Falling in Love'. Poétique, non ? Dans les tons rose et blanc, unis, panachés... Un peu pétants mais pleins de fraicheur !

Seulement voilà, la réalité est tout autre et le premier à avoir défroissé ses pétales était... orange ! Beurk, c'est quoi ce truc, à coté de mes rosiers roses ? Ouch ! Déception ! Déconvenue ! Quelle malchance, mes amis ! Même pas pris de photo ! Ignoré royalement, le petit machin couleur combinaison de prisonnier américain ! Pas tombée en amour du tout, la Gisou ! Serais-ce de la triche ou ai-je mal regardé en commandant mes graines (à l'insu de mon plein gré, façon le cycliste là, vous savez...Comment il s'appelle, déjà ?) ? Sans doute un peu les deux, on ne saura jamais...

Le lendemain, un deuxième s'ouvre et me console : il est tout blanc, blanc comme neige, diaphane, délicat à souhait, une merveille !

Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !

Le troisième est... rouge flamboyant, un digne coquelicot des champs, juste un peu plus double... Entre nous, si vous voulez mon avis, je préfère encore un rouge franc à un orange trop pétant ! Mais bon, pas vraiment dans mes couleurs en cette saison. Ah oui, pour les étourdis qui ne retiennent jamais rien, je répèèète une enième fois que le jaune et le rouge j'aime, mais seulement pour les tulipes, qu'on se le dise ! Eh oui, faut suivre quoi ! Comment voulez-vous qu'on avance si je dois revenir en arrière sans arrêt ?

(Encore que depuis cette année, à force d'en planter de trop, elles commencent à me sortir par les narines, mes tulipes jaunes, rouges et oranges!).

Papaver rhoeas : six sur six !
Tango Charlie à tour de contrôle, demande autorisation d'atterrir...

Tango Charlie à tour de contrôle, demande autorisation d'atterrir...

Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !

Bon, où en étais-je ? Ah oui, les pavots !

Vous avez remarqué que le rouge semble attirer davantage les insectes volants que le blanc (qui n'a attiré qu'une bébête à papattes) ? Une véritable piste d'atterrissage pour syrphes et Cie. A se demander si ces pavots n'auraient pas un effet... euphorisant sur ces insectes ? Car ça se bouscule sur la plate-forme ! Ou peut-être cette couleur est-elle plus visible pour les visiteurs ? Ma foi, s'il faut du rouge au jardin pour attirer les insectes utiles, pourquoi pas ?

Le troisième individu de la série "je t'aime, moi non plus" (ça conviendrait mieux que "Falling in Love", non ? Moins poétique certes, mais au moins ça ne sent pas l'arnaque...). Eh bien, ce troisième individu me convient parfaitement, à tous points de vue... Blanc veiné de rose, avec un joli liseré de couleur assortie, le pavot parfait ! Mais apparemment moins attractif pour les volants. Régulièrement visité mais ce n'est pas la foule comme sur le rouge. Moi par contre, j'en suis baba...

Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !

Et puis il y a ceux, ni tout à fait oranges, ni tout à fait rouges, joyeusement panachés, veinés, chamarés, délavés, à colerette ou à liseré et qui, eux aussi, ont les faveurs du public et contre ça, je suis désarmée : si ça plait tant aux habitants ailés du jardin, je me tais et je regarde, j'observe, je prends des photos et je pourrais bien y rester des heures durant... Et surtout je n'y touche pas ! Et tant pis si ça fait désordre !

Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !
Papaver rhoeas : six sur six !

Car malgré tout, ces pavots sont une belle surprise, même si je ne suis pas "totally in love"... Et vous savez quoi ? Voilà que je songe à introduire du rouge à présent, pas massivement bien sûr, mais par petites touches, pour voir si ça plait à mes petits visiteurs... Je n'aimais pas non plus les buddlejas, et j'en ai planté un rien que pour attirer les papillons (un petit, de buddleja, qui ne devient pas trop grand, et stérile en plus : pour moi ça a son importance, quand on voit qu'ils colonisent la moindre friche).

Et puis, faut reconnaitre que ces pavots, ils sont tellement photogéniques, vous ne trouvez pas ?

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #visites de jardins

Il y a vingt cinq ans, j'avais acheté mes premières roses anciennes chez André Eve. Elles s'appelaient Buff Beauty, Autumn Delight, Fantin Latour, Mrs John Laing, Georg Arends, Prosperity, Thérèse Bugnet... Et je rêvais déjà de le rencontrer, André...

Il aura fallu vingt cinq ans pour que le rêve se réalise. Grâce à Armelle, ma grande amie et comparse de délires plantesques qui, à force d'insistance et de persuasion, réussit (presque) toujours à me faire sortir de ma coquille. Le périple fut décidé la veille et organisé au pied levé. Départ au petit matin, le 31 mai, arrivée vers 12h30. Le temps d'un petit pique-nique en plein centre de Pithiviers, sur une petite place agrémentée d'une fontaine, l'heure du rendez-vous fut bien vite arrivée. Peu après 14 heures, nous sonnons à la porte d'une maison aux volets verts, dans l'artère principale de Pithiviers. Une charmante dame d'un certain âge ouvre la fenêtre du rez-de-chaussée, c'est Madame Eve. Elle vient nous ouvrir et appelle son rosiériste de mari, que nous avions eu le plaisir de rencontrer à la fête des plantes de Schoppenwihr ce printemps et qui avait insisté pour qu'on vienne le voir. Comble de bonheur, nous étions les seules visiteuses cet après-midi là... Depuis le corridor, on distinguait le jardin par les fenêtres de la véranda...

Je vous ai concocté un petit diaporama, je vous laisse regarder, c'est une merveille...

Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...Un week-end de rêve chez André Eve...

En prime, en fin d'après-midi, André nous a emmenées visiter le jardin du Théatre des Minuits, son autre jardin, créé en 2002. Et le lendemain, visite de la roseraie. Nous étions aux anges...

J'essaierai de vous parler de tout cela plus tard, c'est un sacré boulot à mettre en ligne, un week-end pareil !

Voilà, le rêve est enfin devenu réalité. Merci infiniment, André, gros bisous !

Un week-end de rêve chez André Eve...

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons, #Printemps

Quand les plantes en pot sont en plein délit d'opulence...

Heuchera 'Delta Dawn'

Heuchera 'Delta Dawn'

Quand l'hydrangea 'Twist'n'Shout' fleurit déjà fin mai et danse avec la spirée Goldflame....

Hydrangea 'Twist'n'Shout', spirée 'Goldflame', buxus sempervirens 'Elegantissima'

Hydrangea 'Twist'n'Shout', spirée 'Goldflame', buxus sempervirens 'Elegantissima'

Quand les insectes, heureux de toute cette profusion, s'envirent de nectar...

Bourdon roux

Bourdon roux

Bombus terrestris (ou cul blanc)

Bombus terrestris (ou cul blanc)

Petite Tortue

Petite Tortue

Quand 'Belle de Londres', en grande bourgeoise, gonfle son tutu de soie...

Ce matin au jardin...

Quand 'Liola' se fait diaphane...

Ce matin au jardin...

Quand 'Elvira' ouvre lentement sa première fleur...

Ce matin au jardin...

Quand la scabieuse 'Pink Mist' fleurit mauve... Encore une erreur d'étiquetage mais tant pis, elle est bien jolie aussi, en mauve...

Ce matin au jardin...

Quand 'Yesterday' et 'Johnson's Blue' filent le parfait amour...

Ce matin au jardin...

Quand la pivoine 'Bowl of Beauty' s'épanche sur l'allée...

Ce matin au jardin...

Quand 'Young Lycidas' voudrait bien embrasser la blanche colombine offerte par Régine et Emmanuel...

Ce matin au jardin...

Quand les géraniums s'en donnent à cœur joie...

Ce matin au jardin...

Quand 'La Belle Sultane' s'alanguit et offre ses belles étamines au soleil...

Ce matin au jardin...

Quand l'allium Christophii flirte avec Rosa Glauca...

Ce matin au jardin...

Quand, par cette belle matinée, le jardin me sourit et me rend au centuple le fruit de mes efforts, le bonheur m'envahit.

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Virées botaniques, #Balades

Ce dimanche 18 mai nous avions programmé une virée à la journée "Plantes en fête" de l'abbaye d'Autrey près de Rambervillers dans les Vosges. L'occasion de retrouver d'autres passionnés, Armelle, ma Directrice de la Communication préférée sans laquelle toutes ces rencontres n'auraient certainement pas vu le jour, du moins pas aussi vite car côté com, faudrait que j'achète le guide "la communication pour les nuls"... Bah oui, c'est pas l'envie qui manque mais ch'uis timide... Elle, non. Elle fonce. Passe des coups de fil. Envoie des mails. Rameute la foule. La Dir de la Com parfaite, j'vous dis ! Je l'adore !

Grâce à elle, nous avons retrouvé Régine et Emmanuel, rencontrés à Schoppenwihr il y a trois semaines. C'est avec beaucoup de plaisir que nous nous sommes revus pour vadrouiller entre les stands et visiter le parc. Nous avons aussi fait la connaissance de Brigitte, une autre blogueuse et jardinière de talent dont je rêve de visiter le jardin depuis bientôt deux ans... Eh oui, le temps passe !

Bon, revenons à Autrey. J'ai décidé de faire les choses à l'envers et vous emmène faire un tour du parc d'abord ! Suivez le guide !

Abbaye d'Autrey

L'église en grès rose des Vosges est en cours de réfection. L'Abbaye fut contruite au XIIe siècle par le cardinal Etienne de Bar, évêque de Metz, à son retour de croisade. Restaurée, modifiée, pillée et endommagée plusieurs fois au cours des siècles et des guerres successives, partiellement détruite par les bombardements en septembre 1944, les travaux de restauration démarrent en 1952. En 1982 s'y installe la communauté des Béatitudes qui, depuis 30 ans, lui redonne vie.

Abbaye d'Autrey

Tiens, voilà Armelle. Mais que fabrique-t-elle donc ? Redresse-toi, voyons, tu ne vois pas qu'on te regarde ? Elle est terrible, un rien l'émerveille et l'intrigue... Bon, ça suffit maintenant, arrête de photographier les marches et amène-toi ! Oui je sais, elles sont belles, les marches...

Abbaye d'Autrey

De beaux bâtiments joliment mis en valeur par des plantations simples mais raffinées et une déco de charme :

Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey

Un sous-bois plein de fraicheur nous accueille. De petits ruisseaux garnis de primevères japonaises, des étangs où se reflète le ciel bleu et les petits nuages, sous les bras noueux d'arbres vénérables. C'est sûr, le paradis n'est pas loin...

Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey

En chemin, nous avons rencontré le bourricot de l'abbaye, made in France, s'il vous plait ! Lavage à la main à 30°, repassage superflu. Passer le peigne à bouloches de temps en temps...

"Z'auraient pu m'enlever cette étiquette, j'ai l'air fin, moi !", semble-t-il grommeler.

Abbaye d'Autrey

C'est le paradis des azalées, qui atteignent parfois des dimensions impressionnantes. L'eau est omniprésente, en filets, en sources qui glougloutent doucement, en ruisseaux, en petits canaux, en étangs...

Azalées coloréesAzalées colorées

Azalées colorées

Azalées se reflétant dans l'eau

Azalées se reflétant dans l'eau

Rhododendrons et azalées

Rhododendrons et azalées

Ce qu'on nous avait caché, c'est que le parc abrite aussi une créature d'un autre temps, une gargouille énorme qui écume les lieux et effraie les imprudents qui s'écartent du chemin. C'est Armelle qui, me tirant par la manche, me dit : "viens voir, y a un monstre !" Je me retourne et mon sang se glace devant cette vision préhistorique ! Alors je vous préviens car un visiteur averti en vaut deux paraît-il : soyez sur vos gardes si vous décidez de passer par là...

Abbaye d'Autrey

Après toutes ces émotions, nous revenons au marché aux plantes. Les exposants ne sont pas très nombreux mais on y trouve de belles choses :

Des rhododendrons et des azalées de toutes les couleurs...

Abbaye d'Autrey

Une impressionnante collection d'hostas dans la grotte de la Vierge (s'cuses pour la qualité très médiocre de la photo, une foule de bipèdes curieux se pressait sur le stand), dont certains spécimens de taille fort respectable (les hostas, pas les bipèdes hein ?!? Quoique...) plantés dans de beaux pots en terre cuite. Une idée à piquer... Un cercle de cuivre faisant le tour du pot empêcherait les gastéropodes de partir à l'assaut pour transformer ces belles plantes en dentelle (c'est Brigitte qui m'a soufflé cette astuce)... A noter aussi qu'il y a une usine de fabrication de pots en terre cuite pas très loin, avec des prix très raisonnables. Je compte bien y faire un tour à l'occasion.

Abbaye d'Autrey

D'originaux paniers suspendus sur des cercles en métal :

Abbaye d'Autrey

De belles jardinières :

Abbaye d'Autrey

Le stand de "F comme Fleurs", qui propose à la fois des plantes choisies et une brocante de charme. Maintenant que mon jardin est plein à craquer et que trouver une place pour la moindre petite plante relève de la gageure, je sens que je vais m'orienter vers la déco. Et faire une razzia sur ce stand à la fête des plantes d'automne à Schoppenwihr ! J'espère qu'ils seront là...

Abbaye d'Autrey

Impossible de quitter l'endroit sans aller saluer Anne-Marie Gaillard, des jardins "Ecoute s'il pleut". Ce petit bout de femme est un ange de gentillesse. Elle cultive des fougères magnifiques, elle vend des fougères magnifiques, et moi j'adore les fougères !!! Râââhhh, Ô cruauté, pourquoi mon jardin est-il si petit ? Pas pu résister, j'ai emporté avec moi un très beau dryoptéris filix-mas 'Crispa'.

Les jardins d'"Ecoute s'il pleut" d'Anne-Marie Gaillard

Les jardins d'"Ecoute s'il pleut" d'Anne-Marie Gaillard

Au final, peu d'achats, juste trois plantounes mais c'était sans compter les échanges entre copines au moment de l'apéro sur le parking ! Une journée magnifique, du soleil à gogo (je suis rentrée avec le pif tout rouge ! naan, pas à cause de l'alcool, à cause du soleil ! Non mais, qu'allez-vous imaginer !), des rencontres, un beau parc, de la verdure, des couleurs, de belles plantes... Un dimanche comme je les aime !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Au fil des saisons, #Printemps

La couleur dominante ces jours-ci ? Le mauve !

Mauve erysimum, mauve hesperis, mauve allium, mauve rhapsody... Entre autres bien sûr, car il y a aussi quelques beaux bleus, des feuillages colorés et acidulés, des tapis argentés parsemés de fleurettes roses, des géraniums aux corolles blanc nacré...

En avant pour un petit tour du jardin ?

La première chose que je vois en sortant de chez moi, c'est ça :

Pas trop mal, hein ? Un petit coin frais et coloré qui me met de bonne humeur le matin en partant au boulot (en fait il me donne plutôt l'envie de rester chez moi, à bichonner mon p'tit coin de paradis...).

Rhapsodie en mauve...

Un p'tit coup d'œil vers le fond du jardin, pour voir la vie en mauve :

Alliums, Julienne des Dames mauve, ancolies dans les tons bleus. Qui font ce qu'elles veulent. Elles ont décidé de fleurir bleu à cet endroit, et je n'ai aucun moyen de les en dissuader. Quelles fortes têtes, quand même !

Le gazon pousse tout doucement, là où les moineaux n'ont pas dévoré toutes les graines...

Rhapsodie en mauve...

Une vue dans l'autre sens, depuis la tonnelle au fond du jardin :

Ah, une touche de rose : le kolkwitzia 'Pink Cloud' porte bien son nom, c'est un merveilleux nuage rose quand il fleurit. Les têtes blanches à l'avant de la photo sont celles de la ciboule plantée en bac sur la terrasse.

Rhapsodie en mauve...

Vue vers l'avant du jardin, depuis l'arrière (vous m'suivez ?) :

Rhapsodie en mauve...

Rosa Rhapsody in Blue nous salue au passage, en compagnie de l'erysimum 'Bowles Mauve' et d'une tête d'ail défleurie :

Rhapsodie en mauve...

Le jardinet donnant sur la rue, autour du jeune acer griseum. Toujours un peu fouillis ce coin-là, mais ça devrait aller mieux quand les rosiers auront pris de l'ampleur. Il y a là quelques roses de rêve comme 'Marie Pavie' qui ne va pas tarder à ouvrir ses premiers boutons mais elle est encore si petite... 'Young Lycidas fait de gros boutons, derrière rosa 'History', un hybride de thé magnifique et rare commandé in-extremis chez un rosiériste belge qui fermait sa pépinière. Il y a aussi 'Jardin de Granville', 'Liola' et quelques autres...

Rhapsodie en mauve...

Vue depuis le portillon d'entrée : ah tiens, du rouge ! Ou plutôt du rose foncé ? ou du rose carmin ? Comment diable nommez-vous la couleur de cette énorme valériane à qui les dernières pluies ont semble-t-il bien profité ? Elle est plantureuse, elle prend bien 1m² à elle toute seule !

Rhapsodie en mauve...

Et je rentre chez moi après un dernier coup d'œil sur ma scène fétiche du moment :

Alors, de gauche à droite : Ancolies hybrides, spirée dorée (je ne sais plus si il s'agit de 'Gold Mound' ou de 'Little Princess' mais elle ne supporte pas le soleil. Puis viennent le géranium phaeum 'Samobor' à l'arrière, heucherella 'Sweet Tea', heucherella 'Stoplight', épimedium acuminatum 'Monastry' qu'on ne voit plus à présent car défleuri, heuchera 'Black Beauty', lamium maculatum 'Beacon Silver', géranium cantabrigiense 'Biokovo'. Voilà, au cas où vous souhaiteriez copier... Oui je sais, je suis parfois prétentieuse...

Alors, de gauche à droite : Ancolies hybrides, spirée dorée (je ne sais plus si il s'agit de 'Gold Mound' ou de 'Little Princess' mais elle ne supporte pas le soleil. Puis viennent le géranium phaeum 'Samobor' à l'arrière, heucherella 'Sweet Tea', heucherella 'Stoplight', épimedium acuminatum 'Monastry' qu'on ne voit plus à présent car défleuri, heuchera 'Black Beauty', lamium maculatum 'Beacon Silver', géranium cantabrigiense 'Biokovo'. Voilà, au cas où vous souhaiteriez copier... Oui je sais, je suis parfois prétentieuse...

Ce qui me surprend cette année, c'est cette quasi exclusivité de mauve et bleu... Dans mon massif violet/abricot, c'est normal et volontaire, mais ailleurs ? Au fond du jardin par exemple ? On dirait que j'ai du mal avec les vivaces, à anticiper leur couleur et leur époque de floraison, aussi j'ose vous poser une question : sachant que je n'aime ni le rouge vif ni l'orange ni le jaune, quelles sont les vivaces qui fleurissent chez vous en ce moment dans des tons roses et blancs ? Merci pour votre aide et bonne fin de week-end ! Et bonne semaine.

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #tulipes

Ou leçon de mode ?

Oui je sais... Drôle de post pour un 1er mai ! J'aurais pu vous présenter un brin de muguet mais j'ai préféré quelque-chose de plus original... Qui clôt à la fois un mois d'avril chaud et printanier, et ouvre sur un mois de mai qui voit fleurir d'autres bulbes... Et qui démarre fraichement, sous la pluie ! Mais la terre s'en réjouit, alors...

Alors, je vais vous parler de mes tulipes hautes sur tige qui, s'étant pavanées 3 semaines durant dans leurs habits hauts en couleurs, se trouvent à présent fort dépourvues mais fort belles encore maintenant que le sablier de leur courte vie a laissé tomber son dernier grain...

Parfois drôles, toujours surprenantes, chacune détient une personnalité bien propre dans sa façon de tirer sa révérence. Belles à tous les stades, comme 'Exotic Emperor' : l'âge mûr lui sied si bien, quelle élégance, quelle classe et quelle opulence !

Voyez ces crinolines de soie à rouleaux impeccablement lissés, de jaune canari artistiquement éclaboussés, qui la rendent plus désirable encore que dans sa prime jeunesse !

'Exotic Emperor'

'Exotic Emperor'

Bon là, ça le fait moins... La voici quelques jours plus tard au lever, mal coiffée, les dentelles un peu fripées. Se serait-elle, comme moi, endormie sur le canapé ? Mais enfin ma chère, un peu de tenue voyons, comme vous êtes mal perruquée ce matin !

'Exotic Emperor' dynamitée...

'Exotic Emperor' dynamitée...

"C'est ce qui s'appelle se coiffer à la dynamite ! Regardez-moi cette allure négligée... Si c'est de la noblesse, ça, alors moi je m'appelle Marie-Antoinette !" se gaussent les Demoiselles Jumelles qui font tout pareil : elles naissent ensemble, grandissent ensemble, médisent ensemble, laissent tomber un pétale ensemble... On pourrait presque les prendre pour de bizarres vaisseaux spatiaux, porte d'embarquement baissée. Ou pour un couple de badauds voyant débarquer des martiens, bouche bée...

Apeldorn rouge

Apeldorn rouge

Apeldorn rouge

Apeldorn rouge

Moi aussi elles me laissent bouche-bée... Je ne puis m'empêcher de leur trouver une certaine élégance jusque dans la déconfiture, à mes tulipes rouges ! Je viens de comprendre pourquoi, sans doute, je les aime tant : elles ne sont pas banales , c'est le moins qu'on puisse dire (défleuries, je m'entends... Sinon quoi de plus banal qu'une tulipe rouge ?). Ne dirait-on pas une paire de commères bourgeoises, voyantes et médisantes, dominant le gratin de leur hautain dédain ?

Tiens, voilà 'Orange Emperor' qui a enfin revêtu la douce couleur dont je rêvais, et non plus cet habit criard qui me file des cauchemars. Mais... Que fait-il donc ? Juste ciel, un doigt d'honneur, vous rendez-vous compte ? Quel toupet ! Quelle insolence ! J'ai toujours dit qu'il fallait choisir avec soin ses fréquentations, je me suis fait abuser, là... Si même les plantes ne sont plus polies, où va-t-on, je vous le demande !...

'Orange Emperor'

'Orange Emperor'

Et celle-ci, quelle allure ! Voilà ce qu'il advient lorsqu'on fait la fête toute la nuit : on n'a pas l'air fraîche le matin ! Tssss, même les tulipes ne savent plus se tenir, quelle époque vous dis-je, quelle époque !

'Orange Emperor'

'Orange Emperor'

Il paraît qu'il est prévu un dernier ballet ce soir, avant que la cour de ces jolies bulbeuses ne tire sa révérence. Voilà qui nous changera de toutes ces mauvaises fréquentations, un peu de grâce et de légèreté ne nous fera que bu bien !

En voilà une belle envolée, hissée sur la pointe des pieds, les bras écartés, la tête fièrement dressée ! Sweetheart qu'elle s'appelle, l'est pas belle ?

'Sweetheart'

'Sweetheart'

Et hop ! Une dernière pirouette et il ne lui reste que deux ailes !

'Sweetheart'

'Sweetheart'

Pour finir, je vais vous présenter un hôte de marque : Louis XVI en personne ! Vous avez vu cette perruque aux rouleaux impeccablement lissés ? Oui je sais, il revient du Carnaval de Venise, d'où cette couleur rouge... Mais quand même, n'est-ce pas qu'il est bien coiffé ?

Alors celle-ci, vous ne devinerez jamais ! C'est 'Apricot Beauty' !

Alors celle-ci, vous ne devinerez jamais ! C'est 'Apricot Beauty' !

Sa sœur à coté a le chignon un brin aplati, elle pourrait presque servir de porte-avions, ou d'abreuvoir aux oiseaux !

'Apricot Beauty' bis...

'Apricot Beauty' bis...

Avouez qu'elles sont curieusement belles, mes tulipes aux tons pétants, dans leurs derniers instants... Bon, si on m'avait dit qu'Apricot Beauty prendrait cette couleur rouge, j'aurais sans doute hésité... Mais quand je vois la forme qu'elle prend, impossible de la virer, je vais juste la déplacer...

Et vous, en avez-vous à me présenter, des inédites à la robe fripée ?

En attendant, joyeux mois de mai à tous !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Divers

Mi-avril et une rose au jardin... Qui l'eût cru ? Ici en Alsace ? En même temps que les dernières tulipes et les derniers narcisses ? Du jamais vu, vous dis-je !

Elle n'a pas perdu son feuillage de tout l'hiver et si je n'avais pas freiné son ardeur en la rabattant de moitié il y a quelques semaines, je crois bien qu'elle aurait fleuri plus tôt encore ! Elle s'est ouverte il y a deux jours.

Prem's : voici Astronomia !

News en vrac...

De gracieux elfes roses au-dessus du feuillage marbré d'une pulmonaire :

Epimédium 'Pink Elf'

Epimédium 'Pink Elf'

Un bouton de pivoine arbustive entr'ouvert à la tombée du jour :

Paeonia suffruticosa 'Yachiyo Tsubaki', ou du moins identifiée comme telle depuis que j'en ai vu un exemplaire qui lui ressemble étrangement à la fête des plantes du Jardin Zoologique de Mulhouse le week-end dernier.

Paeonia suffruticosa 'Yachiyo Tsubaki', ou du moins identifiée comme telle depuis que j'en ai vu un exemplaire qui lui ressemble étrangement à la fête des plantes du Jardin Zoologique de Mulhouse le week-end dernier.

Une 'Reine de la Nuit' dans le soleil du printemps :

News en vrac...

Des travaux d'aménagement extérieur qui se terminent enfin :

Une petite idée du chantier !

News en vrac...

La bordure destinée à accueillir les aromatiques :

News en vrac...

Une autre bordure le long de la maison pour les plantes d'ombre et de mi-ombre. Et la cabane de jardin que j'aurais voulue dans des tons gris et blanc... Chéri a dit "Beurk, le gris c'est moche !" C'est malin, va falloir attendre quelques années pour repeindre !

News en vrac...

Mais je lui pardonne pour la cabane, il a quand même super bien bossé, regardez ces dalles bien posées dans ce qui reste du gazon : juste une allée engazonnée, exactement ce que je souhaitais, y a plus qu'à semer ! Ca en jette, non ?

News en vrac...

Je vous souhaite un très beau week-end de Pâques. Brrr, ici ça caille ! Pâques aux tisons ? La météo prévoit un temps meilleur et plus chaud pour dimanche, espérons-le sinon le lièvre aura froid aux pattes !...

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Printemps, #tulipes

Oh zut, j'ai remis ça !

A vrai dire, je ne suis pas spécialement fan de Britney Spears mais ce titre me va comme un gant : je refais en boucle les mêmes bêtises...

Quelles bêtises ? Une série de tulipes aux tons pétants, pardi ! Pétant de chez pétant, du tout moi, quoi !

J'avais vu un bel assortiment nommé "Après la pluie" sur le site de Promesses de Fleurs, et décidé d'adjoindre à mes jaunes et rouges incontournables, indétrônables et indestructibles, quelques orangées, des jaunes lavées de blanc, des toutes-blanches et des presque-noires. Comment ça, beurk ???

Eh oui, je vous fais encore le coup de la quiche qui aime le kitsch ! Incorrigible et indécrottable je suis...

Un assortiment de couleurs acidulées comme des bonbons. Le rêve !

Dans le lot, il y avait la 'Orange Emperor'. J'avais déjà la 'Exotic Emperor', blanche lavée de vert, achetée par erreur mais qui m'a beaucoup plu. Je me suis donc dit que sa sœur orangée devrait me séduire... Le hic, c'est que ça n'a rien à voir ! Car si 'Exotic Emperor est semi-double, sa sœur orange est d'une forme simple et elle est assez... très... acidulée... Même moi, ça m'irrite un chouïa, cette couleur, voyez plutôt :

Oops, I did it again !

Franchement, j'espère qu'elle va déteindre un peu, au fur et à mesure de son épanouissement. En fait je la voyais un peu plus "orange doux"... Que faire maintenant ? La virer ? un peu dommage et prématuré... Reste une solution : la noyer dans un "océan" de blanc : ce qui veut dire planter d'autres tulipes à l'automne, only white ! Si si, c'est joli de l'orange et du blanc, j'ai vu ça dans les parterres municipaux du patelin voisin : des tulipes blanches et oranges (bon d'accord, c'était un très bel orange doux...), collées serrées, en bouquets. Ravissant ! Mais bon, ici elles sont éparpillées au petit bonheur au lieu d''être en bouquet... Le bouquet, c'est plutôt qu'elles sont mélangées ! Du rouge, du jaune, de l'orange, du blanc, du presque-noir... La cacophonie visuelle, j'vous dis pas !... Bah, si vraiment ça ne le fait toujours pas, noyées dans du blanc, je pourrai toujours les virer, l'an prochain... Vais pas m'prendre la tête pour 10 tulipes un peu... genre... feu orange !

Ensuite, toujours dans ce lot, il y avait aussi cette belle 'Sweetheart', jaune flammée de blanc (ou blanc flammé de jaune ?). D'elle, je ne sais trop que penser, le mélange semblait pourtant séduisant... La réalité est quelque peu différente. A cause sans doute de ce que j'ai déjà expliqué plus haut, la cacophonie. Des tulipes jaunes, orangées et blanches qui auraient dû s'accorder et au final, c'est le clash ! Les tulipes, c'est un peu comme l'alcool en quelque sorte, faut éviter les mélanges...

Oops, I did it again !

Pour finir, le lot comprenait 'Purissima'. Avec elle, aucun regret : une belle forme ample, grande, blanc ivoire avec une légère trainée verte en bouton, un peu de jaune à la base des pétales, blanchissant au fur et à mesure de l'épanouissement. Et puis le blanc ça va avec tout, ça tempère, ça adoucit les mœurs ! Ca calme toute cette débauche de couleurs. Rien à redire. Adoptée !

Oops, I did it again !

Et puis, il y a eu aussi, hors lot mais elle me tentait vraiment, la belle 'Reine de la Nuit' qui, me disais-je, irait elle aussi avec tout ou presque.... avec le blanc, le jaune et l'orange... Hem ! Y a du plantage dans l'air... Mais celle-ci, elle reste ! C'est vraiment une beauté, forme très pure et compacte, et on dirait bien qu'elle tient longtemps. A l'heure ou j'écris, toutes les acidulées sont en chemise de nuit, décoiffées, débraillées, laissant choir une à une leurs beaux atours. Elle, la noire, n'a même pas ouvert sa robe. Plus tardive, elle se réserve, se laisse désirer encore un peu.

Oops, I did it again !

Et puis, au détour du rayon jardinerie de mon supermarché préféré, j'étais tombée sur un paquet de 'Apricot Beauty'. L'orange doux, vous savez...

Au départ, j'ai été agréablement surprise par cette tulipe, saumonée en bouton, un peu flammée de rose. Une belle forme classique mais très claaasse ! Et puis, en faisant des recherches sur le Net, je vois qu'elle est labellisée "AGM" par la très sérieuse "Royal Horticultural Society" (RHS), ce n'est pas rien ! Jugez plutôt :

Oops, I did it again !

Elle est belle, non ?

Mouais... Info ou intox ? Car malheureusement, après quelques jours, la voilà qui prend des tonalités vieux rose toujours lavées de trainées acidulées, puis vire carrément au rouge/rose de plus en plus vif. Le problème, c'est qu'elles sont énormes, les fleurs, presque disproportionnées. Elles font vraiment tâche ! Eh oui, les gros bulbes plantés à l'automne ont donné de grosses fleurs. Bien pétantes ! Peut-être même hideuses. Celles-là, je crois que je vais vraiment les virer ! Peut-être... Peut-être pas. Elles défleurissent de façon assez marrante, assez en tous cas pour m'attendrir... Vous montrerai ça plus tard.

Oops, I did it again !

Comme quoi, entre ce que notre tête imagine et la réalité, il peut y avoir... de jolis bonbons à l'orange et au citron, et aussi à la grenadine... Des surprises en tous cas, mais soyons honnêtes, je crois que je l'ai bien cherché ! En tous cas je reste fidèle à mes bêtises printanières ! Peut-être qu'avec le temps, trouverais-je l'harmonie dont je rêve...

 

Allez, ciao ! Sur ce, je m'en vais cauchemarder en rouge, orange, jaune et noir... L'enfer, quoi !

 

Voir les commentaires

Publié le par Gisou

Elle m'a rendu visite, m'a laissé un gentil com, c'est ainsi que j'ai découvert le blog tout récent de Chantal Hélène.

Allez vite y faire un tour, c'est ici :

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>