Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Articles avec #roses catégorie

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

Vous en connaissez , des marmottes qui s'en vont roupiller fin août pour se réveiller bêtement début décembre ? Non ? Ben maintenant si, vous en connaissez au moins une : moi !

Et je peux vous dire que c'est la faute à la météo ! Les six rondelles (les hirondelles en alsacien) et les six-gognes s'étant enfuies à tire-d'aile bien tôt cette année, la marmotte (et d'autres d'ailleurs) en avait déduit que l'hiver allait être rude et précoce. Et zou ! Ni d'une, ni deux, sous la couette ! Ha ha ! Vous avez raison de rigoler, c'est bête une marmotte, hein ? Je crois bien que c'est cette douceur inhabituelle qui l'a réveillée, l'avait trop chaud sous la couette (quoique depuis quelques jours, ça caille mais j'avais commencé à rédiger mon article fin novembre...). Une petite faim aussi, peut-être... C'est malin, pas sûr qu'elle réussisse à se rendormir maintenant car moi, lorsque je m'endors bêtement sur le canapé et que je me réveille au milieu de la nuit, j'arrive pas bien à me rendormir... Vous voyez pas le rapport ? Hem, peu importe ! Et puis c'est bientôt Noweel, alors y a aut'chose à faire que de dormir, non ?

Bon, bref... Je profite que je suis réveillée pour vous parler de roses (ben quoi ? une marmotte ne peut pas aimer les roses ???), ou plutôt d'une rose en particulier, venue de très loin, de l'autre bout de la planète, là où poussent les kangourous et les eucalyptus (enfin non, ça ne pousse pas les kangourous, ça saute...) et qui, via la Belgique, a atterri dans un petit jardin alsacien survolé à la belle saison par les six rondelles et aussi quelques six-gognes (non, pas de kangourous, manquerait plus qu'ils viennent piétiner mes plates-bandes ceux-là, je les laisse aux australiens !).

En plus, il a un nom bien de là-bas, ce rosier : Widgee Didgee ! mais ouesqu'ils vont me chercher des noms pareils ?? Ca se prononce comment ??? OuaÏdjiiii Daïdjiiii ? Ben je suis propre, va falloir que je me mette à l'australien maintenant pour lui parler, à mon rosier ! Hundert kiah(*), on est pas sortis de l'auberge ! (* = dérivé adouci de "nunda dia", juron alsacien qu'on pourrait traduire par "mille sabords !" ou "Nun de diou !").

Un petit air bien de là-bas oui, y a qu'à voir son port de tête ! Il me ferait pas un peu la politique de l'autruche, celui-là (enfin plutôt la politique de l'émeu...) ? Je l'entends presque se demander, avec son accent à couper au couteau : "mais ch'uis où ? Où qu'il est le Géant Vert qui m'a mis au monde ? Dans quel coin perdu suis-je donc tombé ?" Et de baisser la tête, comme pour ne pas voir le ravissant jardin où il a atterri... Ingrat, va ! A moins qu'il ne soit timide ? Ou é(meu)mu ? Je fais quoi moi, pour l'amadouer, cet oiseau-là ??? Z'ont dit qu'il fallait pas le nourrir, mais il a peut-être soif ? Allez, un peu de bonne eau de pluie de la citerne, mise à tiédir dans l'arrosoir, ça ne devrait pas lui faire de mal...

W.D. (Widgee Didgee) de W.M. (Warren Millington) le 30/08/14

W.D. (Widgee Didgee) de W.M. (Warren Millington) le 30/08/14

N'est-ce pas qu'il est beau, même quand il fait l'émeu ? On dirait que l'eau d'Alsace lui a fait du bien car dès le lendemain, le voilà qui dresse fièrement la tête, se risquant même à jeter un œil alentour (au sens figuré, n'est-ce pas ?)...

Visez un peu cette crinoline de pétales tuyautés, élégamment enroulés, plus clairs sur l'extérieur ! Une merveille, plus belle que les koalas, les kangourous et les zémeus réunis (je sais, ça n'a rien à voir mais quand je suis fatiguée je raconte n'importe quoi !).

Et ce n'est que le début ! De toutes les roses du jardin, il ne ressemble à aucune ! Ni en couleur, ni en forme. Un bel hybride de thé.

W.D. de W.M. le 31/08/2014.

W.D. de W.M. le 31/08/2014.

Un peu plus tard...

Un peu plus tard...

Elle se dévoile peu à peu, s'ouvre à son environnement, toujours emprisonnée dans son pot. Regarde à droite, puis à gauche, toujours sur sa réserve...

Le réveil de la marmotte...
Le réveil de la marmotte...

Bon, l'endroit ne semble pas dangereux, je peux peut-être me détendre un peu...

Le 01/09/2014

Le 01/09/2014

Voire carrément me gonfler d'orgueil !

Le 02/09/14.

Le 02/09/14.

Non décidemment, je n'en ai aucune qui ait cette allure-là : toute ébouriffée et pourtant si élégante ! Une p'tite mosaïque ?

Le réveil de la marmotte...

Elle tire sa révérence tout doucement, jour après jour, tout en restant belle, toujours ébouriffée mais si classe !

Le 03/09/2014.

Le 03/09/2014.

Pâlissant sur ses vieux jours...

Le 06/09/14.

Le 06/09/14.

Rigolote, complètement explosée, telle un feu d'artifice rose bonbon...

Le 06/09/2014.

Le 06/09/2014.

Elle tient une bonne semaine, qui dit mieux ?

Merci à Warren d'avoir créé cette merveille, et bien d'autres...

J'espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de ma longue absence, ici et sur vos blogs, je vais tenter de rattraper ça. En attendant, toutes ces salades m'ont donné faim, m'en vais me mitonner une bonne choucroute ! Comment ça, les marmottent ne mangent pas de choucroute ? Et les marmottes alsaciennes, alors ?

Bisoussssss !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

De jolis boutons pointus elle a, Elvira,

Tout d'abricot vêtus, encapuchonnés de vert amande,

Ode à Elvira

Pétale après pétale elle se dévoile, Elvira,

Ode à Elvira

Puis elle rosit comme une jeune fille en fleur,

Palissant un peu aussi...

Ode à Elvira

Diaphane et translucide, elle s'ouvre au monde,

Ce teucrium violet l'accompagne comme un amant, un ami, un confident,

mettant en valeur son teint délicat,

Ode à Elvira
Ode à Elvira
Ode à Elvira

De la pluie elle s'en fiche, Elvira,

A peine si la tête elle lui fait ployer, ne la rendant que plus charmante,

Ode à Elvira

Et ces gouttelettes, telles des diamants, émaillent ses jupons froufroutants,

virevoltant en vagues crème, gardant au cœur cet émoi tendre couleur chair,

à peine suffusé de jaune à l'intérieur,

Ode à Elvira
Ode à Elvira
Ode à Elvira

De nouveaux boutons voient le jour, dans des tons changeants,

Tantôt pêche, tantôt abricot, tantôt roses et je ne saurais dire ce que je préfère...

Ode à Elvira
Ode à Elvira

Chaque jour elle me sourit, Elvira,

A la fois tendre et distinguée, possédant charme et simplicité,

Jamais sans fleurs je ne l'ai vue.

Elle illumine le jardin et se marie à merveille à tous les tons bleus, violets, mauves, au carex bronze, aux feuillages pourpres et fauves, aux graminées...

Une très belle découverte que cette rose.

Pour la petite histoire, Elvira est une création de Jozef Orye. Elle est arrivée ici un peu par hasard, à la suite d'une commande totalement impulsive, au beau milieu de l'hiver, auprès de la maison Orye qui, malheureusement, a entretemps cessé l'activité de sa pépinière. Apprenant qu'ils allaient fermer, je m'étais empressée de commander in-extremis "Terra Limburgia" dont je rêvais depuis longtemps et que je vous présenterai plus tard. Et en parcourant leur catalogue, devinez ce qui arriva ? Bref... presque rien je vous assure, juste 7 nouveaux rosiers !

C'est ainsi que Terra Limburgia, Elvira, Bjorn Boy, Edwina (qui sont des créations Orye), Colette (Meilland), et deux anglais, Lichfield Angel et Young Lycidas ont ancré leurs racines dans mon jardin.

Aucun regret, ils sont tous magnifiques !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

A comme... Astronomia !

Une belle étoile

à cinq pétales,

auréolée d'une couronne de rouges étamines,

qui lui donnent bonne mine.

Et les pétales une fois tombés,

il reste ce diadième qui me laisse bouche-bée.

Le nom d'un observatoire elle porte,

et au jardin tant de joie m'apporte.

La douceur de ce mois de janvier,

encore la fait bourgeonner.

Son feuillage vert et brillant,

toujours fringant,

refuse de se mettre au repos.

Je crains que le traitre Février

Son culot ne lui fasse payer !

Je délire ! Me voici faire des vers, rien à voir avec ceux de terre...

D'Astronomia, j'en ai deux au jardin, devant les rosiers 'Roseraie de l'Haÿ' et 'La Belle Sultane'. Elle est trop belle, même les pucerons l'adorent !

Entourez-la de pérovskias, de géraniums bleus, de coquelourdes blanches ou pourpres, de sauvageonnes nigelles, et vous composerez un joli tableau !

Portraits de roses
Détails du bouton qui présente de petites excroissances rougeâtres, fuchsia, assez rigolottes... Nous ferait-il de l'acné juvénile ?

Détails du bouton qui présente de petites excroissances rougeâtres, fuchsia, assez rigolottes... Nous ferait-il de l'acné juvénile ?

Portraits de roses
Portraits de roses
Portraits de roses
Portraits de roses
Portraits de roses
Portraits de roses

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

Ma dernière commande de roses 2013 est arrivée jeudi matin. Une petite folie... Pas du point de vue coût, les rosiers étaient soldés à 50 % car la pépinière va fermer. Quel dommage ! Non, c'est plutôt du point de vue place disponible que ça devient cornélien...

J'avais vu 'Terra Limburgia' sur le blog de Nikki (Sous le ciel ardennais). Je ne résiste pas à ces tons lavande, il me fallait ABSOLUMENT ce rosier ! Le reste, vous savez ce que c'est... Un p´tit tour sur le site (hautement dangereux) du producteur belge Orye et craquage en règle pour 6 autres rosiers... J'ai rongé mon frein jusqu'à samedi, jour de plantation. Quelle chance, il faisait froid mais pas trop, du vent mais ça allait, j'avais juste attaché les cheveux pour y voir clair... Et un beau soleil. Le massif, en forme de demi-cercle appuyé à la maison, était quasiment prêt, il ne me restait plus qu'à creuser les trous et y installer mes nouveautés... Les couleurs dominantes seront le saumon et le pourpre violacé, l'idée me trottait dans la tête depuis un moment. J'aime les roses saumonées mais j'ai du mal à les assortir au jardin, d'où cette idée... Confortée par les réalisations d'autres jardinières blogueuses, notamment Claire (Entre les murs de mon jardin).

Belle de Londres, un grimpant, est déjà en place depuis 2 ans. La clématite Jackmanii Superba depuis quelques années. Deux arbustes en fond de plate-bande : eleutherococcus sieboldianus variegatus et choysia 'Aztec Pearl' pour tempérer cette débauche fleurie.

Chez Orye, j'ai craqué pour :

Colette, un rosier Meilland, Elvira, un rosier Orye et Lichfield Angel, un anglais, qui rejoindront ce massif est, à dominante saumon et pourpre (et qui comporte aussi 2 rosiers crème dont je rêvais mais que je ne savais pas où mettre, Lichefield Angel et Sally Holmes). J'y ai aussi rapatrié 'Purple Eden', planté ailleurs au printemps. Vous me suivez ?

Terra Limburgia, Bjorn Boy, History et un autre anglais, Young Lycidas, seront répartis ailleurs dans le jardin, notamment près du portillon d'entrée.

Images du net : Colette, Rhapsody in Blue que j'avais déjà et que j'ai juste déplacé, et Sally Holmes qui faisait partie d'une commande André Eve.Images du net : Colette, Rhapsody in Blue que j'avais déjà et que j'ai juste déplacé, et Sally Holmes qui faisait partie d'une commande André Eve.Images du net : Colette, Rhapsody in Blue que j'avais déjà et que j'ai juste déplacé, et Sally Holmes qui faisait partie d'une commande André Eve.

Images du net : Colette, Rhapsody in Blue que j'avais déjà et que j'ai juste déplacé, et Sally Holmes qui faisait partie d'une commande André Eve.

Images du net : Minerva, Souvenir d'Adolphe Turc et Purple Eden (les deux premiers de chez A. Eve, le troisième de chez Filroses)Images du net : Minerva, Souvenir d'Adolphe Turc et Purple Eden (les deux premiers de chez A. Eve, le troisième de chez Filroses)Images du net : Minerva, Souvenir d'Adolphe Turc et Purple Eden (les deux premiers de chez A. Eve, le troisième de chez Filroses)

Images du net : Minerva, Souvenir d'Adolphe Turc et Purple Eden (les deux premiers de chez A. Eve, le troisième de chez Filroses)

Images du net : Lichfield Angel, un petit buddleia nain et Peter Paul Rubens (photo gracieusement prêtée par Brigitte, de Passionnément Jardin).Images du net : Lichfield Angel, un petit buddleia nain et Peter Paul Rubens (photo gracieusement prêtée par Brigitte, de Passionnément Jardin).Images du net : Lichfield Angel, un petit buddleia nain et Peter Paul Rubens (photo gracieusement prêtée par Brigitte, de Passionnément Jardin).

Images du net : Lichfield Angel, un petit buddleia nain et Peter Paul Rubens (photo gracieusement prêtée par Brigitte, de Passionnément Jardin).

Terra Limburgia prendra place dans un autre massif aux tons roses,avec Bjorn Boy dont les boutons m'ont fait tomber à la renverse mais ce n'est pas le seul : j'ai aussi jeté mon dévolu sur History, un hybride de thé d'une très grande élégance.

Rosa 'History', Evers, Allemagne 2002. Photos du web.Rosa 'History', Evers, Allemagne 2002. Photos du web.Rosa 'History', Evers, Allemagne 2002. Photos du web.

Rosa 'History', Evers, Allemagne 2002. Photos du web.

Rosa 'Terra Limburgia', Jozef Orye, Belgique, 2004. Photos du Web.
Rosa 'Terra Limburgia', Jozef Orye, Belgique, 2004. Photos du Web.

Rosa 'Terra Limburgia', Jozef Orye, Belgique, 2004. Photos du Web.

Rosa 'Bjorn Boy', Jozef Orye, Belgique, 2006. Photos du web.
Rosa 'Bjorn Boy', Jozef Orye, Belgique, 2006. Photos du web.

Rosa 'Bjorn Boy', Jozef Orye, Belgique, 2006. Photos du web.

Alors, qu'en pensez-vous ?

Ouch ! Ça va être duuuuur, très très duuuuur, de devoir attendre le printemps ! Mais au moins le plus dur est fait, c'est (presque tout) planté et je n'aurai plus à me casser la tête cet hiver... Reste juste à choisir quelques vivaces dans les tons violacés, mauves, saumon, à intercaler aux beaux jours. Genre verbascums violets et géraniums vivaces, des heuchères à feuillage pourpre et quelques autres trouvailles déjà répertoriées. Quelques verbena bonariensis sont déjà en place, si elles survivent à l'hiver...

D'autres idées ? Je suis preneuse !

Très bonne semaine à vous !

ps : j'espère ne léser personne en utilisant des photos d'internet, et notamment sur le site Helpmefind... Mon intention n'est pas de nuire, mais juste de présenter ces roses que mon jardin vient d'accueillir. Si toutefois cela devait gêner quelqu'un, je les retirerais sans discuter.

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

Bon, il aura fallu le post de Marie-Claude pour me rendre l'inspiration ! Celui-ci, là :

http://noviomagus.over-blog.com/les-roses-d-août

Hem, quand je parle de feignasse, c'est de moi que je devrais parler !....

Bref, passons au sujet. En cette saison, j'ai toujours l'impression que le jardin est un peu vide, et c'est sans doute le cas, mais beaucoup de roses ont été plantées ce printemps, ça ira beaucoup mieux quand ce petit monde aura grandi...

Parmi les braves, en faisant le tour du jardin, il y a 'Astronomia' qui présente toujours quelques fleurettes, même s'il n'est pas aussi opulent que lors de sa première floraison. C'est un rosier bien vigoureux, bien sain :

Astronomia

Astronomia

Qui a dit que les anglais sont feignants en août ? J'ai ici un petit (encore tout petit) 'Munstead Wood' qui mérite bien une médaille ! Des fleurs magnifiques, plutôt grandes, et d'un coloris rouge sombre velouté alors qu'au mois de juin/juillet il présentait une couleur nettement plus criarde... Je sens qu'on va bien s'entendre, tous les deux !

Munstead Wood

Munstead Wood

Et puis il y a les deux "frangins", Yesterday et Lavender Dream qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau, les fleurs de Lavender Dream sont juste un peu plus grandes :

Yesterday

Yesterday

Lavender Dream

Lavender Dream

Roseraie de l'Haye offre une deuxième floraison un peu désordonnée mais tout de même notable, en même temps que rougissent les fruits de la première. Il devient vraiment imposant et garnit bien ce fond de plate-bande :

Roses, les braves et les feignasses !

La surprise pour moi, c'est sans conteste 'Alden Biesen', un rosier de Louis Lens. Je l'attendais dans un coloris nettement plus pastel, rose pâle. J'ai tellement douté que j'ai écrit à Filroses en leur demandant si c'est effectivement le rosier que j'ai commandé! Le retour fut affirmatif : c'est bien Alden Biesen mais sa couleur peut varier fortement d'un endroit à l'autre, d'une exposition à l'autre... Ca chamboule un peu l'harmonie rose/mauve que je voyais pour ce coin-là. En effet, il est placé derrière 'Blue Eden' et 'Yesterday', et pas loin de Rose de Rescht... On verra l'an prochain comment il évolue.

Alden Biesen

Alden Biesen

Et puis, j'oublie trop souvent cette mignonne cachée derrière la maison. Elle m'avait été offerte en cadeau par la maison Guillot, j'ai oublié son nom. Elle fleurit sans arrêt, de craquants boutons rose vif qui s'ouvrent sur une fleur double d'un rose doux. Elle ne reçoit quasiment jamais d'engrais ni d'arrosages, et pourtant elle n'est jamais malade et produit des vagues de fleurs à peine interrompues. Je vais essayer de la bouturer, elle est vraiment trop !

Belle inconnue...

Belle inconnue...

Florence Delattre aussi redonne quelques fleurs à intervalles réguliers même si, en ce moment, elles ne sont pas très belles :

Florence Delattre (Guillot)

Florence Delattre (Guillot)

Parmi les "feignasses", je citerais 'Ghislaine de Féligonde' (bon, je suis injuste là, je l'ai lâchement abandonnée après sa première floraison, normal qu'elle m'en veuille, d'ailleurs elle n'est pas réputée "très remontante").

Golden Wings est un peu paresseux lui aussi, mais c'est le même topo, je n'ai pas eu assez de temps pour m'occuper de lui et le débarrasser de ses fleurs fanées et fruits en formation...

Mais la palme de la paresse revient à 'Belle de Londres", un grimpant rose pêche qui n'a fleuri qu'une seule fois, début juillet... Je suis déçue là, franchement déçue... Là aussi, il est encore jeune, faut lui laisser le temps...

Je termine sur une belle promesse : 'Blue Eden' prépare une moisson de boutons tout neufs ! De tous ceux plantés en avril, c'est le plus vigoureux :

Blue Eden plein de nouvelles promesses...

Blue Eden plein de nouvelles promesses...

Voilà Marie-Claude, les reines et les dauphines qui fleurissent dans mon jardin en ce moment. Ah oui, j'ai failli en oublier un, très très florifère et en fleurs en ce moment mais tellement moche que je n'ai même pas pris de photo... Il s'agit de Pastella, dont je suis très très déçue. Sa première floraison était magnifique, belle fleur et belle couleur pastel, d'où son nom. Mais depuis, il me fait de petites fleurs blanchâtres, grisâtres, verdâtres, couleur indéfinissable mais peu flâteuse... J'en avais commandé deux, l'un est en pleine forme mais pas beau, l'autre est mort très vite après avoir tenté de faire trois feuilles...

Si quelqu'un a ce rosier, comment est-il chez vous ?

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

Et mon premier rosier anglais ! Eh oui, il y a un début à tout ! Jusqu'à présent, les roses rouges ne m'attiraient que moyen. Du moins jusqu'à ce que je tombe sur les coloris époustouflants des rouges de David Austin. J'ai donc sauté le pas et invité dans mon jardin le beau Munstead Wood. Il est encore tout petit, à peine 20 cm de haut, mais m'offre déjà 4 fleurs, presque à ras du sol ! Son coloris n'est, pour l'heure, pas rouge foncé comme le décrit Filroses, mais rouge un peu pourpré (cerise ?), assez vif, velouté...

L'orage est passé par là hier soir, du vent, beaucoup de pluie mais heureusement peu de dégats, et quelques belles perles de pluie ce matin ;

Mon premier rosier rouge...
Mon premier rosier rouge...
Mon premier rosier rouge...
Mon premier rosier rouge...
Mon premier rosier rouge...

Alors, comment le trouvez-vous ? Moi je le trouve trop beau ! Il devrait atteindre, adulte, environ 80 cm de haut. J'ai vraiment hâte de le voir grandir...

Belle journée à toutes et tous, le soleil est revenu mais il fait nettement plus frais.

Ah j'oubliais : c'est aujourd'hui le premier jour de l'été ! Quoi de mieux qu'une belle rose pour le fêter ?

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses

La douceur retrouvée et cette belle lumière du matin m'attirent irrésistiblement dehors...

En prenant une photo de mon 'Roseraie de l'Haye' en plein délit d'opulence, mon oeil est titillé par quelque-chose d'inhabituel... Mais si, regardez bien, en bas à droite de la spirée 'Goldflame' :

Après l'hiver, l'été !

La Belle Sultane a éclos ce matin, plus belle que dans mes rêves :

Après l'hiver, l'été !

L'autre jour je vous montrais ses jolis boutons en habit vert à fanfreluches :

Après l'hiver, l'été !

Et aujourd'hui, la belle dans sa robe de velours grenat et son diadème d'étamines dorées...

Après l'hiver, l'été !

Les surprises sont quotidiennes, j'ai parfois toujours du mal à "m'arracher" le matin, en partant au boulot, tant le jardin m'appelle... Hier c'était 'Lavender Dream' qui ouvrait ses premières corolles simples couleur...lavande, suivi de près par Rose de Rescht :

Après l'hiver, l'été !Après l'hiver, l'été !
Quel est donc cet oeil vert qui me scrute ?

Quel est donc cet oeil vert qui me scrute ?

Après l'hiver, l'été !

Rhapsody in Blue lui aussi s'éveille, dans son drôle de coloris bleu/violet parfois difficile à rendre en photo :

Après l'hiver, l'été !

Allez, une dernière, une petite nouvelle qui se cache dans la végétation : c'est 'Pastella' qui forme un gros bouton joufflu, prêt à éclater :

Après l'hiver, l'été !

Dernière ? Non, comment ai-je pu l'oublier ! Purple Eden a enfin ouvert sa première fleur :

Après l'hiver, l'été !

Et puis il y a aussi celle-ci. Ne vous fatiguez pas, vous ne la trouverez nulle part : c'est un bébé né de semis au jardin. Il a poussé tout seul, je l'ai juste repiqué en pot l'an dernier et il est sur le point de fleurir. Il me rappelle très fortement, par la forme du bouton et du feuillage, 'Ghislaine de Féligonde' qui est, je crois, un multiflora... Le bébé a des boutons roses, s'il est joli je le baptiserai 'Olivia', du prénom de ma fille. Parce qu'elle le vaut bien !

Après l'hiver, l'été !
Après l'hiver, l'été !

Il y en a d'autres qui me font trépigner d'impatience et qui se laissent désirer : Astronomia, Blue Eden, Munstead Wood, Bel Ami... Il y a aussi 'Golden Wings' qui est en pleine floraison mais son teint délicat préfère la lumière du soir, je n'ai pas encore eu l'occasion de lui tirer son portrait, cette année.

Beau week-end à tous, au jardin ou ailleurs !...

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Roses
Bon, il va falloir que je m'y colle !

Créer un blog sur le jardin... Mais qu'est-ce qui m'a pris ?!? Comment on fait ? Ca fait un moment que l'idée me trotte dans la tête, et me voilà au pied du mur... Que vais-je pouvoir écrire, et surtout montrer de mon petit (vraiment petit) paradis ?

Sans compter que je ne suis pas une vedette pour la photo non plus... Celles qui me réussissent le mieux pour l'instant, ce sont celles de mes roses. Je vais donc commencer par là. J'en ai essayé plein, des roses, des anciennes d'abord, remontantes bien sûr, et surtout dotées d'une santé à toute épreuve. Pas le temps de bichonner des trucs maigrichons et poussifs qu'il faut traiter à tout va pour les maintenir à flots... Si j'ose dire... Des modernes aussi, ou des nouveautés aux allures rétro.... Et des botaniques.

Au bout du compte, j'en ai gardé une dizaine dont je suis satisfaite et qui ne nécéssitent pas qu'on soit constamment à leur chevet.

Comme 'Roseraie de l'Haye', un hybride de Rugosa bien costaud. Elles doivent l'être ici, le jardin est très exposé aux vents d'ouest souvent terribles, au soleil qui tape fort en été, à l'humidité hivernale... J'aime son feuillage gaufré qui prend à l'automne des couleurs banane, ses fleurs magenta chiffonnées, sa stature imposante qui le destine à s'intégrer dans ma haie d'arbustes variés. Ses gros fruits ronds et rouges aussi, même s'ils ne durent pas très longtemps. Bref, un rosier sans soucis, qui ne connait pas les maladies (obtenteur : Cochet-Cochet en 1901).






Un autre que j'aime bien, c'est 'Gruss an Aachen', ce qui signifie 'Salut à Aix la Chapelle'... Quel nom saugrenu pour un si joli rosier ! C'est un hybride de thé, obtenu en 1909 par Geduldig (Mr Patient...). Je suis toujours étonnée par la taille de ses fleurs, vraiment énormes pour un si petit rosier, qui culmine chez moi à 50 cm environ, et qui fleurit sans relâche, par vagues tout au long de la belle saison. Parfum léger. Une petite tendance au marsonia mais sans conséquence, plus volontaire que lui, y a pas ! Et il résiste parfaitement à la froidure de nos hivers alsaciens, mais demande du soleil, beaucoup de soleil.







Je poursuis avec quelques autres, certaines sont là depuis quelques années, d'autres ont rejoint le jardin très récemment.
                                


Rhapsody in Blue, planté en novembre 2011.
Rosier moderne très sain et florifère. J'ai un faible pour les roses dans les tons bleutés, violacés... La couleur change suivant la période, le moment de la journée. La plupart du temps elle adopte des tons très violets, mais peut aussi paraître lie-de-vin comme dans la photo ci-contre. Obtenue par Franck R. Cowlishaw en 1999.
Parfum épicé.







Ghislaine de Féligonde, une authentique vieille rose du début du siècle dernier (hybride de multiflora, Turbat, 1916).
Bien qu'elle ne remonte pas beaucoup (juste quelques fleurettes éparses en septembre), j'aurais du mal à m'en passer, tant elle est attachante avec ses bouquets de boutons abricot qui s'épanouissent crème. Curieusement, cette année, ses fleurs sont d'un coloris plus soutenu, sans que je parvienne à me l'expliquer... Peut-être le froid très rude du mois de février (2 semaines à -15° et plus). J'ai d'ailleurs du tailler assez sévèrement le bois endommagé par le froid. Elle peut, contre un support ou une façade, atteindre des dimensions impressionnantes, mais ici je l'utilise comme arbuste libre et elle ne dépasse pas 2m de haut. Elle n'a presque pas d'épines.



Un autre de mes chouchous, c'est Golden Wings, un des premiers rosiers plantés ici. Il se pare du printemps à l'automne de grandes fleurs simples jaune pâle, posées comme des papillons sur un buisson robuste. Il est installé au nord, la mi-ombre sied en effet mieux à son teint délicat. Il atteint 1m50 et fait un joli duo avec la verveine de Buenos Aires qui se ressème un peu partout (obtenteur : Sheperd en 1953).



Une petite dernière dont j'ai oublié le nom, elle provient des roseraies Guillot, peut-être quelqu'un la connait-il ? C'est un petit buisson plus large que haut, qui épanouit sans cesse de mignonnes fleurs doubles, façonnées à l'ancienne, d'un coloris rose vif qui lui va à merveille, devenant plus pâle au fil des jours...









Voir les commentaires