Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Verts Délires

Blog jardin

Articles avec #virees botaniques catégorie

Publié le par Gisou
Publié dans : #visites de jardins, #Virées botaniques

Je vous rafraichis un peu la mémoire ? Il est vrai que la visite date d'il y a un mois et demi : c'est le jardin où Anne-Marie nous a entrainés, le dimanche 29 juin, au lendemain du baptème de la rose "Isabelle et le Magicien d'Oz". Le jardin où j'avais fait de belles macros, grâce à la pluie. Comme quoi parfois, la pluie a du bon...

Dès l'entrée, le comité d'accueil est sur son 31, au garde à vous :

Le jardin des Airelles 2/2

Situé dans les Ardennes belges à 500 m d'altitude. Un grand jardin habité par des arbres, des arbustes, de magnifiques "mixed borders" à l'anglaise remplies de roses, vivaces et graminées. Régulièrement viennent s'immiscer des arbustes au feuillage pourpre qui donnent force, présence et dynamisme à l'ensemble.

Tiens, quelques gouttes tombent... Pour l'instant il ne pleut pas trop, alors profitons-en !

Les digitales ont la part belle dans le jardin d'accueil devant la maison, accompagnant les roses de leur haute stature. Des graminées allègent l'ensemble dans un esprit très naturel. Un physocarpus pourpre attire le regard, mettant la scène en valeur. Une blogueuse écrivait il y a peu : "trop de vert tue le vert !" Les propriétaires des Airelles l'ont bien compris. Dans les grands jardins surtout, il est important de réserver une part aux feuillages colorés et panachés pour éviter l'écrasement et la monotonie. Des plates-bandes colorées de vivaces ne suffisent pas toujours.

Le jardin des Airelles 2/2

Des lignes douces, des courbes, des tonalités pastel ou acidulées parfois relevés d'une note plus vive mais qui jamais ne heurte. Et tous ces verts ! Vous avez vu tous ces verts ? Faut dire que le coin semble bien arrosé, d'ailleurs nous aussi, on a été arrosés ! C'est une habitude dans ce coin de Belgique ? Je n'avais fait aucune photo la veille, dans le jardin de Marie, tellement il pleuvait ! J'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop...

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

Une chouette petite fontaine dont je devrais m'inspirer pour mon mouchoir de poche... Il doit faire bon être assis sur les marches de l'escalier, le soir, à écouter le glouglou de l'eau :

Le jardin des Airelles 2/2

J'ai mis un moment à me détacher de ces magnifiques mixed borders, je crois que je les ai prises sous toutes les coutures...

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

De belles associations aux teintes douces :

Viola "Boughton Blue" et campanula takesimana

Viola "Boughton Blue" et campanula takesimana

Rosa "New Dawn" et spirées (oui je sais, je vous l'avais déjà présentée mais elle est trop belle...

Rosa "New Dawn" et spirées (oui je sais, je vous l'avais déjà présentée mais elle est trop belle...

Derrière la grande pelouse bordée de mixed borders, différents espaces séparés par des rideaux d'arbustes. Des sentiers engazonnés permettent une jolie promenade, des "passages secrets" qui incitent à la découverte. Un univers foisonnant digne d'un conte de fées...

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

Tiens, un paparazzi contorsionniste ! Je me moque mais si mes voisins me voyaient parfois, à quatre pattes sur la pelouse ou dans les massifs, pour essayer de capter une fleurette ou un insecte... Mais il y a pire, j'en connais qui jardinent de nuit, à la lampe frontale !

Le jardin des Airelles 2/2

Encore des paparazzis ! Bon, on va attendre qu'ils soient partis...

Le jardin des Airelles 2/2

A la bonne heure ! C'est tout de même mieux sans pollution bipédique, non ? Mdr...

Un bel espace rempli de carrés bordés de plessis, je crois qu'il s'agit de l'ancien potager.

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

Un beau rosier "Magenta" qui dégringole d'une structure en fer :

Le jardin des Airelles 2/2

Des associations pastel relevées d'une touche de pourpre : tout ce que j'aime !

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

Un sentier ombragé sous les arcades...

 

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

Un coin frais ou le jaune fait son apparition et illumine le sous-bois :

Le jardin des Airelles 2/2

Un bassin caché dans la végétation :

Le jardin des Airelles 2/2

Comme j'aimerais avoir un jardin plus grand, pour y créer une "pièce" jaune et pourpre !

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

On continue encore un peu pour revenir vers la pelouse...

Le jardin des Airelles 2/2

Un peu partout, de charmantes décos émaillent la promenade, des treillages sur lesquels s'appuient arbustes et vivaces. C'est une excellente idée pour qui souhaite cloisonner un peu son espace sans boucher la vue complètement. De part et d'autre les plantent continuent à recevoir eau et lumière et peuvent s'épanouir :

Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2
Le jardin des Airelles 2/2

Mais comment font-ils pour avoir des delphiniums aussi éclatants de santé ? N'y a-t-il donc pas de limaces dans les Ardennes ?

Le jardin des Airelles 2/2

Je termine ma visite avec une jolie vue prise de dessous les parasols qui, ce jour-là, servaient plutôt de parapluie ! J'espère que vous avez apprécié la balade, j'en profite pour remercier Anne-Marie de nous avoir entrainés dans ce jardin enchanteur. Et je félicite les propriétaires pour leur beau jardin et leur travail !

Le jardin des Airelles 2/2

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Virées botaniques

(à la sauce Gisou)

Il était une fois un géant vert qui vivait au pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus.

Il était grand et fort comme un kangourou, et doux comme un koala. Ce géant vert aimait les roses (il les aime toujours, d'ailleurs...). Il les aimait tant qu'il s'amusait à les marier, de force et contre leur gré, malgré leurs cris de protestation et d'indignation. Il choisissait la maman pour sa bonne santé et sa vigueur, comme au Moyen-Age on choisissait sa "promise" : forte et bien en chair, avec des jambonneaux bien dodus et une belle croupe large, capable de mettre au monde de beaux enfants bien vigoureux.

Le papa, il le choisissait pour sa beauté et son parfum (bon, je vous passe la beauté et le parfum des élus du Moyen-Age, hem...). Eh oui, pour les roses, c'est comme ça que ça se passe, et non l'inverse ! La "Dame" pour la vigueur et la résistance, le "Monsieur" pour sa beauté et ses divines fragrances. Enfin c'est ce que nous a expliqué le spécialise es-multiplications à la roseraie André Eve, je suppose que le géant vert fait pareil ?

Il faisait rien qu'à leur faire faire des bébés, le géant vert, et il les élevait ensuite dans sa pépinière du pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus. Il les regardait grandir et se développer en beaux rosiers vigoureux, plus beaux et parfumés les uns que les autres.

Ruffled Burgundy

Ruffled Burgundy

Arahan

Arahan

Bass Tone

Bass Tone

Breathless Charm

Breathless Charm

Dame Elégante

Dame Elégante

Disco Lemonade

Disco Lemonade

Fine Dressin

Fine Dressin

Hélène de Troie

Hélène de Troie

Igraine

Igraine

Jukebox Tune

Jukebox Tune

Lilac Jewel

Lilac Jewel

Rosie Lowing (celle-là même que j'ai embarquée !)

Rosie Lowing (celle-là même que j'ai embarquée !)

Wow Factor

Wow Factor

Et puis un jour, dans les mystères de la toile, le géant vert rencontra une gente dame jardinière du pays des frites aussi dingue de roses que lui. Elle en avait plein son jardin, des roses !

Et ils parlèrent... De quoi ? De roses bien sûr !

"Oh comme elles sont belles, tes roses ! Attends, gentil géant vert, j'ai une idée ! J'ai ici un ami belge qui aime les roses, qui cultive des roses et qui, comme toi, fait rien qu'à leur faire faire des bébés ! Je suis sûre que tes roses lui plairont, et elles plairont aussi à beaucoup d'amoureux des roses de Belgique et d'ailleurs, puisqu'elles me plaisent. Je vais lui parler de toi", lui dit la jolie dame blonde comme les blés et belge comme les frites (non Isa, tape pas s'teplait !).

Un géant vert au pays des frites...

Et c'est ainsi qu'un beau matin, le géant vert du pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus atterrit au pays des frites (et accessoirement de la bière et du chocolat) ! Il avait apporté dans ses bagages des boutures de ses bébés afin de les faire connaître, croître et multiplier au pays de ses amis belges.

Un géant vert au pays des frites...

A la gente Dame blonde comme les blés il dédia une rose, une merveille de rose au teint de porcelaine, à peine rosée, qui fit honneur à cette jardinière qui aime tant les roses. Ils la baptisèrent "Isabelle et le Magicien d'Oz" (la rose bien sûr, pas la dame ! c'est moi qui explique mal ou vous faites rien qu'à faire semblant de ne pas comprendre ?)

Un géant vert au pays des frites...

Le bébé fut baptisé au champagne, mais aussi par les vannes célestes qui déversèrent sur lui et les invités leurs plus belles "draches". Une foule intense participa à cette heureuse cérémonie, où l'on vit aussi fleurir des parapluies...

Pardon Warren de t'avoir coupé la tête, mais tu es si... géant !

Pardon Warren de t'avoir coupé la tête, mais tu es si... géant !

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

Mais c'est quoi ce pays où il pleut comme vache qui broute, un jour de baptême ?", semble dire le rosiériste du pays des frites. "Vous ne croyez tout de même pas que je vais faire mon discours sous la pluie ?"...

Eh bien si, il le fit ! Un beau discours, et il poussa même le vice, à la fin, à secouer la bouteille de champagne et à nous arroser copieusement ! J'ai lancé un grand cri et me suis retournée pour protéger mon APN, je n'ai donc pu immortaliser l'instant...

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

On s'embrassa sous les parapluies....

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

On trinqua à la santé de la Rose, des Australiens, des Belges et de tous ceux qui étaient venus, parfois de très loin...

Un géant vert au pays des frites...
Un géant vert au pays des frites...

Ces événements eurent lieu le 28 juin 2014 mais un emploi du temps très chargé m'a mis des bâtons dans les roues...

A présent, le géant vert est reparti au pays des kangourous, des koalas et des eucalyptus mais il reviendra, j'en suis sûre !

En attendant, il nous reste ses merveilleuses roses qui bientôt fleuriront nos jardins. Même les paparazzis ne résistent pas à leurs charmes !

Merci à Isabelle, Daniel et Warren pour cette fabuleuse journée !

Où le paparazzi fut attrapé par un autre paparazzi... Merci Jean-Claude !

Où le paparazzi fut attrapé par un autre paparazzi... Merci Jean-Claude !

J'espère ne vexer personne avec ma version à la sauce alsacienne, et surtout pas le géant vert et mes nouveaux amis du pays des frites !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Virées botaniques, #Balades

Ce dimanche 18 mai nous avions programmé une virée à la journée "Plantes en fête" de l'abbaye d'Autrey près de Rambervillers dans les Vosges. L'occasion de retrouver d'autres passionnés, Armelle, ma Directrice de la Communication préférée sans laquelle toutes ces rencontres n'auraient certainement pas vu le jour, du moins pas aussi vite car côté com, faudrait que j'achète le guide "la communication pour les nuls"... Bah oui, c'est pas l'envie qui manque mais ch'uis timide... Elle, non. Elle fonce. Passe des coups de fil. Envoie des mails. Rameute la foule. La Dir de la Com parfaite, j'vous dis ! Je l'adore !

Grâce à elle, nous avons retrouvé Régine et Emmanuel, rencontrés à Schoppenwihr il y a trois semaines. C'est avec beaucoup de plaisir que nous nous sommes revus pour vadrouiller entre les stands et visiter le parc. Nous avons aussi fait la connaissance de Brigitte, une autre blogueuse et jardinière de talent dont je rêve de visiter le jardin depuis bientôt deux ans... Eh oui, le temps passe !

Bon, revenons à Autrey. J'ai décidé de faire les choses à l'envers et vous emmène faire un tour du parc d'abord ! Suivez le guide !

Abbaye d'Autrey

L'église en grès rose des Vosges est en cours de réfection. L'Abbaye fut contruite au XIIe siècle par le cardinal Etienne de Bar, évêque de Metz, à son retour de croisade. Restaurée, modifiée, pillée et endommagée plusieurs fois au cours des siècles et des guerres successives, partiellement détruite par les bombardements en septembre 1944, les travaux de restauration démarrent en 1952. En 1982 s'y installe la communauté des Béatitudes qui, depuis 30 ans, lui redonne vie.

Abbaye d'Autrey

Tiens, voilà Armelle. Mais que fabrique-t-elle donc ? Redresse-toi, voyons, tu ne vois pas qu'on te regarde ? Elle est terrible, un rien l'émerveille et l'intrigue... Bon, ça suffit maintenant, arrête de photographier les marches et amène-toi ! Oui je sais, elles sont belles, les marches...

Abbaye d'Autrey

De beaux bâtiments joliment mis en valeur par des plantations simples mais raffinées et une déco de charme :

Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey

Un sous-bois plein de fraicheur nous accueille. De petits ruisseaux garnis de primevères japonaises, des étangs où se reflète le ciel bleu et les petits nuages, sous les bras noueux d'arbres vénérables. C'est sûr, le paradis n'est pas loin...

Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey
Abbaye d'Autrey

En chemin, nous avons rencontré le bourricot de l'abbaye, made in France, s'il vous plait ! Lavage à la main à 30°, repassage superflu. Passer le peigne à bouloches de temps en temps...

"Z'auraient pu m'enlever cette étiquette, j'ai l'air fin, moi !", semble-t-il grommeler.

Abbaye d'Autrey

C'est le paradis des azalées, qui atteignent parfois des dimensions impressionnantes. L'eau est omniprésente, en filets, en sources qui glougloutent doucement, en ruisseaux, en petits canaux, en étangs...

Azalées coloréesAzalées colorées

Azalées colorées

Azalées se reflétant dans l'eau

Azalées se reflétant dans l'eau

Rhododendrons et azalées

Rhododendrons et azalées

Ce qu'on nous avait caché, c'est que le parc abrite aussi une créature d'un autre temps, une gargouille énorme qui écume les lieux et effraie les imprudents qui s'écartent du chemin. C'est Armelle qui, me tirant par la manche, me dit : "viens voir, y a un monstre !" Je me retourne et mon sang se glace devant cette vision préhistorique ! Alors je vous préviens car un visiteur averti en vaut deux paraît-il : soyez sur vos gardes si vous décidez de passer par là...

Abbaye d'Autrey

Après toutes ces émotions, nous revenons au marché aux plantes. Les exposants ne sont pas très nombreux mais on y trouve de belles choses :

Des rhododendrons et des azalées de toutes les couleurs...

Abbaye d'Autrey

Une impressionnante collection d'hostas dans la grotte de la Vierge (s'cuses pour la qualité très médiocre de la photo, une foule de bipèdes curieux se pressait sur le stand), dont certains spécimens de taille fort respectable (les hostas, pas les bipèdes hein ?!? Quoique...) plantés dans de beaux pots en terre cuite. Une idée à piquer... Un cercle de cuivre faisant le tour du pot empêcherait les gastéropodes de partir à l'assaut pour transformer ces belles plantes en dentelle (c'est Brigitte qui m'a soufflé cette astuce)... A noter aussi qu'il y a une usine de fabrication de pots en terre cuite pas très loin, avec des prix très raisonnables. Je compte bien y faire un tour à l'occasion.

Abbaye d'Autrey

D'originaux paniers suspendus sur des cercles en métal :

Abbaye d'Autrey

De belles jardinières :

Abbaye d'Autrey

Le stand de "F comme Fleurs", qui propose à la fois des plantes choisies et une brocante de charme. Maintenant que mon jardin est plein à craquer et que trouver une place pour la moindre petite plante relève de la gageure, je sens que je vais m'orienter vers la déco. Et faire une razzia sur ce stand à la fête des plantes d'automne à Schoppenwihr ! J'espère qu'ils seront là...

Abbaye d'Autrey

Impossible de quitter l'endroit sans aller saluer Anne-Marie Gaillard, des jardins "Ecoute s'il pleut". Ce petit bout de femme est un ange de gentillesse. Elle cultive des fougères magnifiques, elle vend des fougères magnifiques, et moi j'adore les fougères !!! Râââhhh, Ô cruauté, pourquoi mon jardin est-il si petit ? Pas pu résister, j'ai emporté avec moi un très beau dryoptéris filix-mas 'Crispa'.

Les jardins d'"Ecoute s'il pleut" d'Anne-Marie Gaillard

Les jardins d'"Ecoute s'il pleut" d'Anne-Marie Gaillard

Au final, peu d'achats, juste trois plantounes mais c'était sans compter les échanges entre copines au moment de l'apéro sur le parking ! Une journée magnifique, du soleil à gogo (je suis rentrée avec le pif tout rouge ! naan, pas à cause de l'alcool, à cause du soleil ! Non mais, qu'allez-vous imaginer !), des rencontres, un beau parc, de la verdure, des couleurs, de belles plantes... Un dimanche comme je les aime !

Voir les commentaires

Publié le par Gisou
Publié dans : #Virées botaniques

Ca fait trois semaines que je n'ai rien écrit sur le jardin, et pour cause !

Après un printemps frais et pluvieux et un jardin opulent, maintenant c'est l'inverse !

Avec la canicule il est moche, mon jardin ! Aussi déshydraté qu'une limace qui a mangé du ferramol ! Gazon jauni, envahi par le trèfle, et je répugne à traiter... Je pare au plus pressé et j'arrose les plantes les plus nécessiteuses, d'autant que la chaleur me donne la flemme...

Alors, en cette période de vacances à la maison, je m'évade sur les hauteurs, à chercher un peu de fraîcheur. Et j'ai trouvé ! Nos sommets vosgiens sont resplendissants, je n'ai jamais vu autant de fleurs ! Ce sera donc un billet "fleurs sauvages des Vosges" que je vous présente.

Orchis tacheté, une belle orchidée sauvage prise au Gazon du Faing

Orchis tacheté, une belle orchidée sauvage prise au Gazon du Faing

La belle linaigrette qui parsème les tourbières naturelles de cette zone du Gazon du Faing, zones humides d'altitude dans lesquelles le pied s'enfonce comme dans une épaisse couche de mousse.

La belle linaigrette qui parsème les tourbières naturelles de cette zone du Gazon du Faing, zones humides d'altitude dans lesquelles le pied s'enfonce comme dans une épaisse couche de mousse.

On dirait des flocons de neige posés sur la prairie....

On dirait des flocons de neige posés sur la prairie....

Le bel arnica des montagnes, plante médicinale qui sert à faire des pommades contre nos bleus et bosses... entre autres.

Le bel arnica des montagnes, plante médicinale qui sert à faire des pommades contre nos bleus et bosses... entre autres.

La toute simple marguerite qui émaille les prés de son gai minois.

La toute simple marguerite qui émaille les prés de son gai minois.

La renouée bistorte (polygonum bistorta) que l'on trouve aussi dans nos jardins. Très appréciée des papillons et autres butineurs...

La renouée bistorte (polygonum bistorta) que l'on trouve aussi dans nos jardins. Très appréciée des papillons et autres butineurs...

Une mignonne inconnue qui pousse dans le ruisseau bordant la route. Elle ressemble à un bouton d'or, mais en blanc... Quelqu'un connait-il son nom ?

Une mignonne inconnue qui pousse dans le ruisseau bordant la route. Elle ressemble à un bouton d'or, mais en blanc... Quelqu'un connait-il son nom ?

Le géranium sylvaticum.

Le géranium sylvaticum.

Silène dioïque

Silène dioïque

Et le beau silène enflé, au milieu des boutons d'or...

Et le beau silène enflé, au milieu des boutons d'or...

La scabieuse

La scabieuse

La campanule étalée.

La campanule étalée.

La laitue des Alpes (cicerbita alpina) qui pousse volontiers au bord des routes, en sous-bois.

La laitue des Alpes (cicerbita alpina) qui pousse volontiers au bord des routes, en sous-bois.

La grande gentiane.

La grande gentiane.

La petite pensée sauvage, en bleu, en jaune...

La petite pensée sauvage, en bleu, en jaune...

Et un joli talus fleuri sur le bord de la route, près du Jardin d'Altitude du Haut Chitelet que je n'ai pas encore, hélas, eu l'occasion de visiter, ce sera pour une autre fois ! Je ne voulais pas que mon chéri fasse une overdose de fleurs...

Et un joli talus fleuri sur le bord de la route, près du Jardin d'Altitude du Haut Chitelet que je n'ai pas encore, hélas, eu l'occasion de visiter, ce sera pour une autre fois ! Je ne voulais pas que mon chéri fasse une overdose de fleurs...

Je termine par les chaumes fleuries du Markstein, avec cette jolie ouverture sur les montagnes... J'espère que la balade vous a plu !  Ciao tout le monde, à bientôt ! Et bonnes vacances !

Je termine par les chaumes fleuries du Markstein, avec cette jolie ouverture sur les montagnes... J'espère que la balade vous a plu ! Ciao tout le monde, à bientôt ! Et bonnes vacances !

Voir les commentaires